De fièvre et de sang (en bref)

couv70445985

Thriller
528 pages chez France Loisirs

Résumé :
Le commandant Vauvert mène l’enquête en compagnie d’une profileuse albinos, Eva Svärta. Personnage excentrique et hors norme, Eva a un véritable sixième sens qui fait d’elle une redoutable traqueuse de l’ombre. Ensemble, ils vont tenter de remonter la piste d’un tueur en série qu’ils croyaient mort et qui a pour habitude de vider entièrement ses victimes de leur sang. S’agit-il d’une réincarnation, d’un spectre, d’un homme, d’une femme, d’une créature d’un autre monde?

Un thriller oppressant qui entraîne ses lecteurs au-delà de la raison.

Points positifs :

 – un suspens présent jusqu’à la dernière page
– une légende du folklore mêlant occulte et horreur
– un tueur en série reproduisant un rituel « gore » qui mêle humains et éléments surnaturels
– un personnage historique qui apparaît de façon tout à fait fascinante
– notre héroïne, Eva, est très attachant et mystérieuse de par son passé, son physique et son caractère fort

imagesCASQB5RR

La mort en tête

couv14691629

Thriller
555 pages chez Le pré aux clercs
tome 3

Résumé
Un thriller à couper le souffle…
Flic, fille d’un serial-killer, asociale, albinos :
Vous allez adorer Eva.

Le duo d’enquêteurs Eva Svärta / Alexandre Vauvert est en bien mauvaise posture…
Ils traquent sans relâche les tueurs psychopathes, mais cette fois ce sont eux les proies d’un criminel sadique. Le suspense est à couper le souffle, le lecteur n’aura pas une seconde de répit.
Tout commence en banlieue parisienne, la séance d’exorcisme d’un enfant de huit ans a tourné au drame. Eva Svärta, policière à la Brigade criminelle, enceinte de quatre mois, se rend sur les lieux. Est-ce un accident ? Comment est vraiment mort cet enfant ?
Sur place, la policière rencontre Dorian Barbarossa. Un journaliste à sensation qui vit depuis des années avec une balle de calibre 22 dans le crâne.
Eva Svärta ne se doute pas encore de la descente aux enfers qui l’attend…
Tel un marionnettiste diabolique, Sire Cédric joue avec ses héros de papier comme avec nos émotions.
Frissons et suspense garantis !

Avis :
Lorsque je referme ce roman, mon vocabulaire se retrouve fort limité, c’est bizarre mais de très bonne augure pour mon avis.

Sire Cédric m’avait fait part lors de notre rencontre au Salon fantastique que ce roman était celui qui rentrait le plus dans les canons du genre thriller. Effectivement l’aspect surnaturel est en retrait et l’objectif du psychopathe est plutôt banal, l’originalité se situe dans son passé et les frasques qu’il contient.
Ce monstre a ravi mon cœur de psycho bipolaire dérangée que je suis. Il est excellemment travaillé, avec soin, minutie et talent, cela va sans dire.

Quel plaisir de se retrouver de nouveau en compagnie d’Eva et Vauvert, deux êtres à part qui m’ont conquise depuis longtemps déjà. Deux fortes personnalités investies dans leur quêtes respectives, deux physiques atypiques, deux personnes aux sensations étranges qui les distinguent du commun des mortels. Ils évoluent devant nos yeux, nous dévoilent de nouvelles facettes, en rien linéaires donc au fil de leurs aventures.

Le rythme est rapide grâce aux courts chapitres qui malgré leur petite taille contiennent toujours des révélations, des rebondissements, qui rendent la lecture haletante, stressante. C’est efficace et nous met bien dans le bain (de sang^^).

Un nouveau mythe nous est présenté, il me rend fort curieuse.

Le départ de tout est digne d’un film d’horreur culte qui a fait frissonner plusieurs générations, l’ambiance est posée de suite, elle est dérangeante, vicieuse, pernicieuse.

Quant à la fin, je n’ai pu que délivrer un flot d’injures (que je vais vous éviter) quand je l’ai découverte mais purée de petits pois, elle décapite la faucheuse!

imagesCASQB5RR
Pump it up sera l’expression qui clôturera cet avis, car Sire Cédric a bien mérité que je lui dédie une danse de la joie pour tout ce qu’il m’a fait ressentir à travers ses idées extraordinaires et sa plume au délicieux goût de j’en veux plus.

Angemort

angemort-hd[1]
Horreur
320 pages chez Le pré aux clercs

Résumé :
Un mystérieux collectionneur amateur de cadavres.
Une jeune fille dotée d’un don de voyance très particulier.
Une âme d’ange cherchant à semer de dangereux poursuivants.
Des criminels n’hésitant pas à tout ravager sur leur passage pour récupérer leur proie.

Avis :
Premier écrit de l’auteur qui s’éloigne des sentiers battus de ces précédentes œuvres et de toutes les autres publiées d’ailleurs.

L’intrigue n’a souffert d’aucun interdit que ce soit sexuel ou autre. Tous les genres sont mélangés pour notre plus grand désarroi et dégoût.

Je ne trouve pas de mots pour décrire à proprement parler l’histoire, elle est atypique c’est certain, étrange, bizarre, pas pensable, beurkoutante… Ces termes ne sont pas encore assez forts pour décrire l’ampleur des dégâts.

On a plusieurs personnages de types différents : collectionneur barré, gothique attendrissante, ange sans enveloppe charnelle ou presque, nécromancienne and fils difforme au prénom plus que risible : Joyeux. La pointe d’humour ici est excellente quand on découvre qui il est et comment il se comporte!

Il faut d’emblée prendre ses distances par rapport au livre, cela ne peut être réel, c’est une certitude, une fiction qui mêle beaucoup de pratiques dérangeantes, de croyances. On peut penser que c’est uniquement gore mais je ne saurais m’expliquer je lui trouve une profondeur, l’absence de tabous serait la raison peut-être.

Une plume naissante qui a déjà tout pour me faire fondre : un rythme effréné, des lieux sombres, des êtres à qui on a accordé beaucoup d’attention.

imagesCASQB5RR
Unique, choquant & plus noir tu meurs…