Train d’enfer pour ange rouge

– tome un –
couv71422746
Un cadavre en morceaux artistiquement répartis est retrouvé aux environs de Paris. La victime a été décapitée et son corps martyrisé a fait l’objet d’une mise en scène défiant l’imagination. Le commissaire Franck Sharko est dépêché sur les lieux. Les ténèbres, il connaît : sa femme a disparu depuis six mois. Aucun signe de vie, aucune demande de rançon. Et cette nouvelle affaire, en réveillant le flic qui dormait en lui, va l’emmener au cœur de la nuit, loin, beaucoup trop loin…

Ce que le ver Caro en dit :

Dans l’ordre, le premier titre où apparaît le fameux Sharko, personnage phare de Franck (moi bien entendu je l’avais rencontré dans sa seconde enquête en premier parce que je suis toujours à côté de la plaque…) et que dire sur lui à part que je le préfère aux côtés de Lucie Hennebelle, là je ne l’ai pas trouvé percutant face à mon coeur. J’en quelques titres de l’auteur sous le pied donc je peux « comparer » et dire que l’on note son évolution par la suite. Ici, une enquête bien menée, riche en thématiques bien traitées (avec de la recherche derrière comme toujours avec M. Thilliez mais moins dans l’apport d’infos culturelles si je peux catégoriser ainsi) mais ô combien pas percutante non plus dans le sens avec une trame classique dans le déroulement des rebondissements, révélations. Certes par contre faut avoir le coeur solidement arrimé au corps parce qu’entre les scènes de crimes (tortures, mises en scène, aie…) et la visite d’un lieu synonyme de mort dépeint avec les tripes c’est maous costaud!

– CHOUETTE –

Partage page Facebook #03/05/2017

Chère bookcompagnie!

Les enfants de Peakwood a été fini hier, et vraiment CHOUETTE. Fann y avait associé le nom du King dans l’ambiance offerte, et je plussoie il y a bien quelque chose, une aura ressemblante dans cette bulle, cela m’a rappelé des sensations (moins intenses certes) de ma lecture de Simetierre.
couv5683155

Je vais donc opter maintenant pour un partenariat netgalley (ce qui fera 3/4) ^^ répondant au doux titre de L’endroit le plus dangereux du monde de Lindsey Lee Johnson qui traite du suicide d’un ado suite à une lettre partagée sur un réseau social et les conséquences de cet acte désespéré sur les vivants.
Pas hyper joyeux je vous l’accorde, mais un thème qui me plait bien et qui est total raccord avec notre société …
couv20479578

Smack!

– issu de la page Facebook – Caro VerdeLivre tient un journal de bord livresque –

Le doute

– tome unique –
couv53836672
Un an après la mort accidentelle de Lydia, 6 ans, ses parents et sa jumelle Kristie prennent un nouveau départ en s’installant sur une petite île écossaise isolée. Mais l’étrange comportement de Kristie sème bientôt le trouble. Elle demande à se faire appeler Lydia… Qui est-elle vraiment ?

Ce que le ver Caro en dit :

Lu en audio si l’on peut dire ainsi, le vrai moins pour moi de cette histoire a été les longueurs provoquées par les descriptions des lieux. Alors cela a l’air hyper sympa dans le genre un peu perdu, un peu glauque, un peu délabré en mode maison du fin fond de l’Ecosse tout ça mais ça ramollit le tout un chouille. L’enfant qui fout les jetons, je prends d’office, en film ce thème me met la trouille pendant des semaines c’est pour dire… Cette jumelle survivante a des vrais soucis dans sa tête, elle fait peur dans ses comportements et le fond est à la fois terriblement intrigant et passionnant dans ce que cela expose de la gémellité. Les parents ne sont pas en reste, moins chelous certes mais pas tout blancs, qui vont amener eux aussi dans ce climat de huit clos des tensions et bien entendu ce que l’on attend avec impatience des révélations! ^^ Un titre pour une volonté d’ambiance, de secrets et non dits familiaux et d’un soupçon de fantastique comme un voile sur l’ensemble qui oppresse dans une contrée experte en la matière quand même. Hey! Le Loch Ness 😀 

– CHOUETTE –

Partage page Facebook #28/04/2017

Chère bookcompagnie!

Je crois qu’il va falloir se rendre à l’évidence, je ne sais être constante, c’est un fait, je n’arrive pas à me dégager régulièrement du temps pour venir ici, mais pour autant dès que l’occasion se présente, je suis ravie de vous retrouver et de vous délivrer mon parcours de lectrice.

 

Où c’est qu’on en est?! Ben en fait, comme je lis peu, je vais pouvoir tout caser dans un seul post sans qu’il fasse des kilomètres :ok:

J’ai donc en charge cette mauvaise nouvelle : je n’ai pas terminé Les Outrepasseurs t2, La reine des neiges de Cindy Van Wilder auquel je reproche d’être trop dans les codes YA avec un ado qui m’a gavée et du coup d’être si loin du contenu de son frère Number One qui m’avait fait tant palpiter le coeur à se passer dans une époque lointaine avec des gens intéressants. NEXT
couv2420747

Ensuite, un livre :pink: : Chasseurs de livres, t1 de Jennifer Chambliss Bertman, un jeunesse atomique! Il a tout pour plaire à son public cible, et il aurait tant plu à la plus jeune Caro : une lectrice passionnée de chasses aux trésors et de décryptage de codes qui va vivre une aventure de folie tout en touchant du doigt des sujets importants de cette période, à savoir l’approche de l’adolescence : le changement des gens avec l’âge, l’amitié, la famille. Complet sur tous les plans! PUMP IT UP!
couv67115290

Fantasy bonjour avec le t1 de Haut Royaume, Le chevalier de Pierre Pevel, ce que c’était bon en compagnie de Lorn, ce héros anti héros avec un coeur mais pas totalement en fonction dans un royaume qui tombe en décrépitude avec cette malfaisante reine qui a soif de pouvoir et de reconnaissance. J’ai l’impression de ne pas du tout lui faire honneur parce que en fait c’est tellement plus que cela! Par exemple je peux vous dire qu’il y a d’autres méchants et qu’on croise du reptile. CHIC
couv65869338

On va clôturer sur du surprenant par chez moi, de la romance (oui, oui) réécriture de conte avec Ne m’appelez pas Blanche Neige de Gally Lauteur, un mélange niais et naïf du conte et de notre monde actuel. C’est marrant mais aucunement plausible. Il a fait son job de me mettre de bonne humeur. SYMPA
couv7844114

En cours j’ai Les enfants de Peakwood de Rod Marty, j’aime bien ce titre fantastique de ce genre un peu flippant associant vieilles croyances indiennes & accident de bus qui a viré au drame.
couv5683155

On en a déjà fini.

Smack!

– issu de la page Facebook – Caro VerdeLivre tient un journal de bord livresque –