Dans le ventre des mères

– tome deux! –
couv32239263
Janvier 2008. Une explosion anéantit un village ardéchois. Dans un décor apocalyptique, les sauveteurs exhument un charnier. Les cadavres, véritables cobayes humains, ont subi des mutations génétiques. Une femme apparaît dans les décombres : Laure Dahan, 29 ans. Ses jours sont comptés. Son obsession : sa fille qu’elle n’a jamais connue. Elle doit la mettre à l’abri avant qu’il ne soit trop tard. Pour cela, elle est prête à tout et n’hésite pas à semer la désolation sur son passage. Les meurtres se succèdent, mystérieusement reliés, au fil de l’enquête du commandant Vincent Auger. De Grenoble à Berlin, de Zagreb à la Sicile, une course-poursuite s’engage entre Laure et Vincent. Quel rapport entre elle et les cobayes humains ? Dans un monde où s’effritent les frontières entre le bien et le mal, Vincent Auger devra choisir son camp.

Ce que le ver Caro en dit :

Comme vous le voyez, j’ai mis un point d’exclamation pour souligner ce chiffre deux. En effet, en voyant l’auteur aux quais du polar de Lyon et en lui exposant mon problème de compréhension, j’ai vu la lanterne s’éclairer d’un coup… Il y a un précédent mais nulle indication croisée à ce propos… Donc mon vrai point négatif n’a pas lieu d’être, puisque le souci vient d’un manque d’informations concernant le côté technique qui est abordé plus profondément dans Marketing viral… Le seul véritable bémol vient de la rapidité voire absence de deux scènes qui me semblaient inévitables voire cruciales mais on s’en remet. Ici ce récit s’adresse à un lecteur en quête d’une combinaison entre course et fond scientifique véhiculée par une « secte » avec des enjeux qui dépassent ce simple groupuscule, une toile d’araignée est tissée dont les ramifications vont apparaître doucement à Vincent, un homme malmené par la vie, en cause sa vie personnelle (on sait on en a vu d’autres) et à Laure, femme plus atypique, qui se démène comme une dératée, un peu Lara Croft dans le corps mais malade dans son âme, pour atteindre un but ultime avant de se retrouver rattraper par le funeste qui rôde en elle. 

– CHOUETTE –

Lu en lecture commune avec Marine Nbs
– son avis –

Publicités

Un commentaire sur « Dans le ventre des mères »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s