Shutter island

– tome unique –
couv16078658
Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé Shutter Island, se dresse un groupe de bâtiments à l’allure sinistre. C’est un hôpital psychiatrique pour assassins. Le Marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule ont été appelés par les autorités de cette prison-hôpital car l’une des patientes, Rachel Solando, manque à l’appel. Comment a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée à clé de l’extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre incohérente d’une malade ou cryptogramme ? Progressivement, les deux policiers s’enfoncent dans un monde de plus en plus opaque et angoissant, jusqu’au choc final de la vérité.

Ce que le ver Caro en dit :

quelques longueurs inutiles

*  une fin qui ressemblait à un film vu l’année dernière donc rien de nouveau même si cette idée de dénouement est très bonne.
*  le personnage principal m’a captivée
*  le suspens reste bien présent tout au long de la lecture
* un huit-clos qui tient en haleine même si avec le recul on pourrait deviner la fin grâce à certains détails
* l’endroit & l’époque sont deux choix judicieux
* une histoire sur fond de tempête, le ton est donné
* les flash-backs de Teddy nous embrouillent, nous perdent ce qui a pour but de nous faire nous sentir au même niveau que notre personnage : désorienté

> Un moment agréable

– transfert de mon blog Skyrock – 26 mars 2012 –

Publicités

8 commentaires sur “Shutter island

Ajouter un commentaire

    1. Bonsoir Fanny!
      Avec le recul, je trouve mon avis un peu trop négatif quant à mon véritable ressenti. Le temps passant, les idées se font plus claires. Comme quoi écrire à chaud ne sert pas toujours bien les romans.
      J’ai été chanceuse pour le coup, j’ai pu découvrir l’écrit puis ensuite seulement passer à l’adaptation.
      Merci d’être venue dans mon antre.

      J'aime

    1. Ben oui qui sait 🙂
      Je sais que personnellement par contre, le fait de voir l’adaptation me fait tirer un trait quasiment à chaque fois sur le roman car en le découvrant, j’ai dans ma tête les acteurs, les scènes, … et cela m’ennuie grandement de ne pas imaginer vraiment.

      J'aime

      1. C’est également bien souvent mon cas ! C’est pourquoi la plupart du temps je privilégie le roman avant le film, mais bien souvent je suis prise de vitesse, alors tant pis ^_^
        Tu as raison, le casting nous reste à l’esprit quoiqu’il arrive, et cela gâche forcément notre élan d’imagination 😉

        Aimé par 1 personne

      2. Idem, quand je le sais, je fais attention mais cela arrive que ce soit une fois le film terminé que je vois que c’est inspiré d’un bouquin… Et là bon ben tant pis hein 😀

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :