@code – L’arrêt d’Internet

– tome unique –

004131318
Attention la Fin est proche. Nous sommes tous concernés. Comment cela arrivera-t-il et par quels moyens ? Grâce à un code diabolique, des terroristes menacent d’anéantir le réseau internet. S’ils tapent le @Code, le monde s’écroule. Imaginez les conséquences : destruction de tous les réseaux de communication électronique, tablettes, téléphones portables, ordinateurs et cartes bancaires, tous sont hors service. L‘électricité est coupée, plus de transport en commun, de métro, de trafic aérien. Les magasins ne sont plus approvisionnés, impossible d’acheter du carburant, un effondrement en cascade de l’économie mondiale : toutes les bourses s’écroulent. La civilisation dépend de la Toile. Pas une ville, pas une entreprise, pas une administration ne peut lui échapper. Si le réseau explose, les médias sont aphones. Bientôt, la bougie va remplacer l’ampoule. Le président des États-Unis sait que la menace est la plus effrayante que la planète ait jamais connue. Il reste une semaine avant l’Apocalypse.

Ce que le ver Caro en dit :

Le fond de l’intrigue a un potentiel de folie! Quoi de plus actuel que le terrorisme et Internet? La société dépend de cette invention majeure, ce titre glisse gentiment cette critique sur le fonctionnement de notre monde de façon quelque peu terrifiante tant tout est rattaché au réseau.

Ce que je déplore profondément c’est le point de vue choisi pour mettre en avant cette intrigue. D’une part nous avons le fils de Jonathan, Bob, qui va tout mettre en œuvre pour faire comprendre au FBI que son père et l’attaque sont liés et les amener à concevoir l’inconcevable, à savoir qu’une ancienne civilisation connaissait déjà les arobases et avait même écrit LE code pour tout stopper. Je reviendrai sur ce point ensuite. Je poursuis sur ce qui est mis en avant : les différents gouvernements et leurs réactions face à cette menace. Non pas que cela soit dénué d’intérêt mais j’ai moins ressenti la panique via ce schéma que s’il avait été question des agissements du peuple, des cohues, des coups de sangs et autres pétages de câbles. 

Tout se base sur une découverte majeure via un peuple disparu depuis longtemps. On y croit, on y croit pas. Est cité comme exemple du même type la fin du monde annoncé par les mayas en 2012. J’ai plus de mal à concevoir un savoir sur une technologie inventée longtemps après que sur quelque chose de plus naturel. 

Malheureusement, les personnages n’ont pas atteint mon coeur. J’ai eu cette barrière d’emblée face à toutes les personnalités, je me suis sentie plus dans une sorte de reportage genre informations en direct avec les coulisses que véritablement dans une histoire. 

Je n’ai pas accroché dans l’ensemble mais je retiens le positif, à savoir prendre conscience de la force du net et du  côté addictif qu’il a sur nombre d’entre nous. 

Merci aux éditions Persée pour ce partenariat

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s