Souvenirs volés

– tome 1 –

couv49801375
Perdue dans un monde aux fééries monstrueuses, une ado troublée doit découvrir qui elle est et pourquoi ses souvenirs ont été volés, avant d’être rattrapée par ceux qui veulent sa mort. Elle se choisit le nom de « Memory » et n’a plus qu’un seul but : retrouver le chemin de sa maison où qu’elle puisse être. Mais ces contrées sont étranges, aucune technologie à l’horizon et l’acier est banni, en raison d’un pacte entre les humains et les créatures magiques qui cohabitent dans ce royaume aux codes du passé. Avec son t-shirt et son jean déchiré, Memory sait qu’elle est différente. Hantée par son passé, chassée par un dragon, désirée par le roi et suivie par un mystérieux et beau sauvage qui semble la connaitre, tout le monde est après elle ; et elle suspecte que ce n’est pas juste pour sa tenue décalée. Sa mémoire perdue renferme de dangereux secrets qui remettront en cause tout ce qu’elle connait et menaceront tous ceux qu’elle aime.

Ce que le ver Caro en dit :

Son air de conte prend tout son sens avec le lugubre de l’histoire. En effet, nous avons tous en tête les gentillets récits de Disney, et pourtant les histoires originelles ne sont pas mignonnettes du tout, du tout… Et ici c’est somme toute pareille, nous sommes dans du sombre.

Pour souligner ce choix de genre, on aperçoit à chaque début de chapitre un dessin ainsi que quelques illustrations dans le roman. Cela a eu un effet très nostalgique des livres pour enfants sur ma personne.
On note qu’elles sont de bon goût et très agréables à zieuter. Magnifique taf!

La trame laisse entrevoir une quête d’identité, celle-ci ne sera pas menée de façon psychologique ni conventionnelle comme un Young Adult « classique » qui ouvre une marge de manœuvre plus grande aux pensées. Ici elle sera tout en action, en actes, en avancement via des rebondissements et autres péripéties et surtout elle n’est pas réellement le centre d’attention premier.

Memory n’est pas perdue que dans son esprit, elle n’est pas de ce monde et l’apprivoise tant bien que mal en même temps que le vide immense présent dans sa tête. Mon souhait pour la suite serait de voir plus exploiter l’aspect féérique et ses protagonistes.
Cependant, les contrées sont faciles à imaginer, on les visualise sans problème que ce soit au niveau des lieux ou des gens qui peuplent les endroits visités. Peut-être qu’il manque de fantastique puisque le lecteur se rattache à des choses connues pour peupler sa projection, se basant sur des images d’une époque antérieure.

D’ailleurs  j’ai aimé cet ancien mis en avant de notre univers, et également les personnages tout droit tirés des souvenirs de petits bouts que l’on peut avoir avec ce dragon, ce mauvais roi, cette princesse blonde et cette magie ambiante. Tout comme j’ai apprécié le récent avec notre monde duquel vient Memory et qui a forcément des impacts sur l’intrigue.

J’ai eu un souci de temporalité par contre au moment d’un levé de voile important, mais je sais que ce n’est pas mon fort de cogiter sur ce thème, années écoulées, compréhension d’un temps égrainé différemment. Hormis ce point, l’ensemble est bien construit, avec des surprises, de grosses révélations, de l’intelligence, du doute, de l’amitié, des prémices d’amour, du suspens…

Une légende obscure  qui peut parler au plus grand nombre grâce à l’ancrage de notre monde ce qui apporte unee petite note d’originalité intéressante sans omettre de rester dans les basiques des histoires du soir que l’on a tous connu forcément.

Merci aux éditions du Chat Noir pour ce partenariat

 

Publicités

6 commentaires sur « Souvenirs volés »

    1. Merci beaucoup, je suis toujours ravie de bien jouer mon rôle de petite tentatrice 😄 Je me laisse à penser que plus on cherche à se contrôler pire la situation devient. Il suffit d’accepter d’avoir un souci et de bien le vivre en fait 😂

      Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup! 😊
      J’ai trouvé que cette façon de mettre plus en valeur l’avancée par les actes en ne s’attardant pas sur un questionnement personnel trop lourd qui peut parfois plomber l’histoire était un excellent choix. Je ne sais pas si c’est plus mature mais en tout cas cela bouge plus et Mem se prend des informations de plein fouet en n’ayant que peu le temps de faire le point en cogitations intérieures rébarbatives qui pourraient alourdir le tout. Voilà mon point de vue 😉

      J'aime

    2. En somme c’est plus adulte quelque part car on n’a pas cette envie de gifler cette fille pour lui dire arrête de retourner cela dans ta tête et agis 😄 ce qui peut m’agacer dans le Young Adult parfois avec l’effet planplan qui en découle via une adolescente qui ne cesse de ressasser.
      Merci de ta visite Victoire et de ta trace laissée.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s