Codex lethalis

– tome 1 –
couv52963640Deux agents de police en patrouille découvrent une scène effroyable : une petite famille apparemment ordinaire a été massacrée.
Pourquoi Harold Buchanan, bon père de famille sans histoires, aurait-il tué sa fillette et sa femme avant de se supprimer ? L’autopsie révèle que sa propre mort n’est pas un suicide : son cerveau et ses globes oculaires ont comme bouilli. Un informaticien est chargé d’inspecter l’ordinateur de Buchanan : à son tour, il est pris d’une crise de folie meurtrière, et le massacre est évité de peu. D’autres scènes similaires se succèdent : des gens deviennent fous de rage et s’effondrent après avoir tenté d’anéantir tout ce qui les entoure.
Le point commun de toutes ces personnes à la fois meurtrières et victimes ? Une vidéo, huit secondes de mort vivante, diffusée sur la Toile et ouverte d’un simple clic sur leur écran.

Ce que le ver Caro en dit :
(en quelques mots griffonnés sur son carnet)

> seconde très bonne surprise dans cette collection

> un thème déjà croisé chez Franck Thilliez (qui l’exploite de façon plus scientifique, plus fouillée) qui reste pour autant toujours aussi fascinant. Le sujet part ici plus dans l’ésotérique ou quand notre société rencontre l’ancestral…
Un vrai frisson prend possession de nous tout au long de notre lecture quant à la possibilité offerte par ce biais pour tuer qui est bien mise en valeur.

> un point m’a fait lever les yeux au ciel : beaucoup de monde (enfin tout est relatif, peut-être pas beaucoup mais quand même c’est choquant) intègre l’enquête comme si c’était normal.
Interprétation de bibi : genre bras dessus bras dessous vient que je te raconte mes investigations, quoi une politique de sécurité, de secrets gardés, ah quoi bon! Rentre j’te dis!!! Je ne vais absolument rien te cacher, tu pourras nous donner un petit coup de pouce sûrement sans que l’on ne s’oppose à ta présence cela va de soi gros! Tu n’es pas seul?! Pas de souci, ramène tes potes aussi…
Exagération bonjour, mais quand un mec du privé s’invite dans tes locaux pour avoir accès au bazar et qu’on l’accueille sans faire de vagues, cela me semble un poil trop facile… Surtout qu’il ne sera pas seul à se joindre au groupe de départ. Oui, ils ont une utilité tous ces gens mais non on ne doit pas faciliter leur volonté d’aider dans la vraie vie…

> des scènes qui peuvent heurter la sensibilité des non aguerris au genre

> un mobile somme toute classique qui matche bien mais ne me surprend plus

> différents points de vue et peu d’attachements aux divers personnages

Du déjà vu sur plusieurs plans mais tout est amené de façon efficace et avec une vraie volonté de l’auteur d’en faire quelque chose à sa sauce.

Lecture validée!

mon avis sur le premier titre découvert de cette collection : Comment je vais tuer papa

Des chroniques lues par mes soins sur le sujet :
Boulevard livresque
Joyeux-drille

Publicités

4 commentaires sur “Codex lethalis

Ajouter un commentaire

  1. Coucou,
    C’est vrai que les flics et les privés ne font pas franchement bon ménage en temps ordinaire, le côté accès trop facile est une trop grosse ficelle comme tu le dis 😊 mais pour le reste il a l’air pas mal.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :