Enfant 44

couv29745888

Policier & drame 

Résumé :
Hiver 1953, Moscou. Le corps d’un petit garçon est retrouvé sur une voie ferrée. Agent du MGB, la police d’Etat chargée du contre-espionnage, Léo est un officier particulièrement zélé. Alors que la famille de l’enfant croit à un assassinat, lui reste fidèle à la ligne du parti : le crime n’existe pas dans le parfait État socialiste, il s’agit d’un accident. L’affaire est classée mais le doute s’installe dans l’esprit de Léo. Tombé en disgrâce, soupçonné de trahison, Léo est contraint à l’exil avec sa femme, Raïssa, elle-même convaincue de dissidence. C’est là, dans une petite ville perdue des montagnes de l’Oural, qu’il va faire une troublante découverte : un autre enfant mort dans les mêmes conditions que l' » accident  » de Moscou. Prenant tous les risques, Léo et Raïssa vont se lancer dans une terrible traque, qui fera d’eux des ennemis du peuple…

Info : 
tome 1 de la série Leo Domidov

*************************************************

Ce que le ver Caro en pense :
en quelques mots griffonnés sur son carnet :

> une entrée en matière difficile pour le clan des Brigitte Bardot women… Scène qui débecte mais qui a une raison d’être, c’est déjà ça.
> début hyper glauque mais pas forcément représentatif de l’ensemble, le sordide reste mais le gore imposé par le départ disparaît pour ne pointer son nez que par petites touches.
> l’atmosphère est lourde, chacun est sur la sellette, un rien peut faire pencher la balance dans le mauvais sens, et pas forcément des faits avérés, le danger est partout, tout le temps.
>>> climat retranscrit comme on se l’imagine, administration faite de conn**ds, à base de passages à tabac et autres joies autorisées par le pouvoir de supériorité offert par cette société à ces hommes affamés de violences et de destruction d’autrui.

> côté historique
> ce livre nous met face à ce questionnement que j’affectionne : et nous, que ferions-nous dans pareil cas?!
>>> ambiance propice au fonctionnement des rouages de neurones

> l’explication du titre ne m’a pas éblouie, je voyais cela plus complexe, différemment (je suis trop tordue?!)

> plusieurs uppercuts au programme de cette lecture

> une volonté de survie, ils ont la niaque nos personnages

> flippant grâce à une ville qui fait stéréotype de film d’horreur via des gens simplets & des meurtres
> une météo qui accentue le truc : froid, gris, neige…
> on a l’impression que l’on ne pourra jamais aller plus bas, dans le pire du pire et si à chaque fois on remet une couche de désolation, de sinistre par dessus.

> inspiré d’un serial killer existant

= prenant & pesant
un livre à atmosphère avec un côté véritable de par l’Histoire qui me plait toujours bien

En prime, deux avis blogo que j’ai lus sur ce titre :

Le Boudoir littéraire

Bazar de mes lectures

Publicités

16 commentaires sur « Enfant 44 »

      1. Oui, mais ce n’est pas vraiment une suite pour moi. On peut les lire sans ordre particulier par rapport à l’histoire par contre si tu veux suivre les protagonistes oui Kolyma est très bien. J’ai beaucoup moins apprécié l’agent 6 que j’ai trouvé trop fouilli !

        Aimé par 1 personne

      2. C’est ce que j’avais cru comprendre oui via différents avis vus ou entendus.
        Mais c’est vrai que j’aime découvrir un personnage dans le bon ordre 😉 quand je le sais, cela ajoute indéniablement un plus à notre rapport avec lui (ou elle selon les cas).
        Je note tes deux ressentis pour les suivants. Je sais bien que ce ne sera pas pour tout de suite mais merci à toi d’avoir éclairé ma lanterne 🙂

        Aimé par 1 personne

  1. Lorsque le film est passé à la télé (il y a bien un film ?!?)… j’ai coupé l’image et le son. Cette histoire est faite pour moi. J’ai remarqué ce livre depuis très longtemps. La couverture me paît. Maintenant que je lis cette chronique, je suis sûre que j’apprécierai le récit.
    Il me faut juste trouver un temps propice pour cette lecture et ce genre… mon esprit devra se préparer !!! Ce roman a l’air intéressant.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, il y a bien un film 😉
      Je comprends très bien ta réaction, je suis pareille quand je vois une adaptation alors que le livre pourrait vraiment me plaire, je coupe et à moi le livre avant les images.
      Je l’avais aussi remarqué depuis un moment, avant de le prendre et de le laisser gentiment décanter dans ma bibliothèque pendant fiou… longtemps. Je ne regrette pas de l’avoir sorti.
      L’image choisie met bien en avant le climat et les couleurs dominantes qui ressort du récit.
      Je ne peux pas en être sûre pour toi mais ce que je te souhaite de tout coeur.
      On a toujours besoin d’un peu de force et donc d’un moment adapté pour des titres lourds psychologiquement et orientés côté sombre de la lecture.
      Vraiment très intéressant sur le plan du contexte historique choisi oui.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s