Âme ténébreuse, coeur lumineux

couv64397458

Fantasy

Résumé :
La romantic fantasy est une variation autour de la fantasy, à travers des histoires plus féminines et poétiques. Ce sous-genre est apparu grâce à de grandes dames de l’imaginaire pour qui le féminisme était une valeur importante, pour ne pas dire un combat.
Des écrivains d’aujourd’hui rendent hommage à ces auteurs d’hier, en redonnant vie à des héroïnes fortes et passionnées. Suivez-les sur les rivages d’Avalon, mais aussi dans nos rues familières ou vers des mondes encore inconnus… Embrassez les ténèbres pour renaître dans la lumière !

Auteurs :
– Valérie Simon
– Hilda Alonso
– Anne Laure
– Cécile Guillot
– Lydie Blaizot
– Denis Labbé
– Lucie Chenu
– Vincent Tassy
– Sophie Dabat
– Sara Doke

Remerciements :
Aux éditions du Chat Noir pour ce partenariat

*************************************************
Ce que le ver Caro en dit :

On ne peut sortir indemne de ce recueil où il y a en pour tous les goûts, je pense que l’on ne peut tout aimer ni tout détester. Cependant, chaque lecteur aura affaire à des histoires qui trouveront un écho dans son cœur grâce à ces femmes, toutes meurtries psychologiquement de différentes manières, affaiblies donc, mais toutes fortes à leur façon face à ces instants de vie délicats qui nécessitent une volonté tenace d’agir.

Voici donc un point rapide sur ce florilège de récits sur lesquels je vais brièvement mettre en avant ce que j’en retiendrai  :
Le gisant > une ode à l’amour, celui qui est à la fois pur, car le cœur aimant n’a jamais crié qu’un seul nom, et dangereux de par sa force et les souffrances qu’il provoque quand il ne trouve pas le retour attendu.
Un récit avec une poésie certaine faisant honneur à la nature et aux lieux.
Des lieux reflétant la magie via l’omniprésence de la déesse.
Le thème de la statue est un classique que j’affectionne.
Les héritières d’Avalon > nous sommes dans le même cadre que la nouvelle précédente, mais ici le récit est délivré dans un ton biblique et fait référence aux erreurs humaines qui nécessitent réparation… Satanas pêcheurs dans l’idée… Le style a fait un flop sur ma personne.
Les cartes de Lili > le réconfort trouvé dans le tirage des cartes d’une femme enceinte, en proie à un désarroi total. En effet elle doit affronter la triste réalité : le décès de son bien aimé.
Encore une fois, l’occulte règne et amène à une image emplie de symbolique puissante.
Les sœurs de la lune noire > l’héritage d’une grand-mère particulière comme j’aimais à voir la mienne, petite.
Un sujet cher à l’auteure tout en beauté et en végétation. Elle est en terrain conquis sans pour autant négliger le renouveau attendu par son lectorat et a su totalement m’émouvoir en me donnant la sensation de me parler de mon aïeule disparue qui apparaissait pour le voisinage comme une sorcière ;p (les préjugés sur les chats noirs n’y sont pas étrangers, d’ailleurs ^^)
Du sang pour l’adagio > la volonté de réussir par tous les moyens et le prix diabolique à payer pour atteindre le but ultime.
Du sang, de l’horreur, une sorte de chair de poule adulte.
La fin m’a laissée sur ma faim quant au futur de la jeune fille et à la réelle finalité de son histoire.
L’étincelle > une femme soldat dans une autre galaxie, qui va recevoir une vérité de plein fouet. Malheureusement, de base, je savais que cela n’allait pas fonctionner entre nous. L’univers mis en avant par l’auteur, à la Star Wars, me laisse d’emblée totalement de marbre.
Retour à Gaïm’hya > un monde où les femmes sont enchaînées et où l’arrivée détonante d’une nouvelle tête va mettre en avant l’entraide.
Une scène qui semble piquée à un texte de plus grande ampleur, comme une image de vie.
Regarde ce qu’il y a dans sa tombe > un amour impossible qui va être éclairé par un conte, écrit a l’allure de rituel avec sacrifice à la clef.
Les dames de Shiraven > un fils dément et violent à qui on fait épouser une jeune femme dans le but d’offrir par ce mariage une pureté à la lignée d’une façon fort machiavélique.
La fille des abjurées > les préjugés, l’entêtement dans des croyances révolues et la beauté de la différence délivrée dans un monologue empli de nombreux sentiments forts afin de faire évoluer les mentalités.
Publicités

Un commentaire sur “Âme ténébreuse, coeur lumineux

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :