Sombres héros

ob_b0ff09_sombres-heros

Polar

Résumé :
Antoine Fouget, la quarantaine, est détective privé de son état. En ce début d’été particulièrement étouffant, le travail se fait attendre… Jusqu’à ce que surgisse un nouveau client inespéré, Waringue, un assureur très particulier qui va l’entraîner dans une enquête brève mais intense où s’entremêleront joueurs de football au faîte de leur gloire, starlette de cinéma aux appas insolents, agents marron, menteurs de tout poil, etc. Qui a tué qui ? Le cash back est-il un bon moyen pour amasser une fortune ? Mais, au fait, où se trouve au juste le vrai bonheur ?…

Remerciements :
A l’auteur Gilles Vidal pour ce partenariat

*************************************************
Ce que le ver Caro en dit :

Me voici dans une novella policière qui me rappelle ce qui m’avait interpellée dans le style de l’auteur lors d’une précédente lecture : la véracité de ses propos. Ici, ceux au sujet des événements d’une vie qui parle à tout le monde dans les premières pages, comme par exemple le fait que l’on enjolive les souvenirs, ce qui est une certitude pour moi.

Il a un truc pour nous rendre les personnages réels, ils sont simples et donc efficaces. Antoine, notre protagoniste, est un homme au passé qui semble classique, sans réel intérêt quelque part, et pourtant il va réserver son lot de surprises. Comme quoi il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir découverte LOL. Il n’a pas de grandes ambitions et, même s’il est divorcé, pas de mec torturé à l’horizon (quoique, on va aussi avoir des infos de ce côté là.) ^^

C’est juste un bonhomme qui est là et nous parle de lui tout en vivant une sacrée aventure qu’il va nous narrer, bien entendu, pour notre plus grand plaisir.

Il y a quelque chose dans le style de l’auteur qui me plaît beaucoup.  Il est composé de phrases longues toujours emplies de mots ou d’expressions que l’on ne s’attend pas forcément à trouver là, mais qui tombent justes. Je vous laisse lire cette description pour que vous compreniez où je veux en venir. Illustrer ses propos est une bonne façon pour ça 😉

« Je dois dire, pour employer une litote, que c’était un drôle de mastodonte de soixante printemps environ, quelque chose comme 130 kilos répartis sur une charpente d’1 m 95 enveloppée dans un costard gris anthracite taille au-delà, avec une tête cabossée de catcheur à demi chauve au milieu de laquelle perçaient deux yeux bleus de porcelaine un brin chafouins, et, à la vue du battoir, j’ai un peu appréhendé. D’une seule et unique gifle sur le flanc, voyez-vous, il aurait stoppé net le hoquet tenace d’un rhinocéros. »

C’est à la fois différent de ce que je lis d’ordinaire, avec un petit côté qui se voudrait sérieux de prime abord, mais qui est finalement rigolo.

D’ailleurs, l’intrigue a un petit goût de déjanté et, en même temps, elle dénonce des pratiques existantes dans le monde du football. Gilles Vidal mélange ses connaissances qui sont évidentes dans de nombreux domaines, on sent l’homme intelligent qui s’amuse avec la langue française. C’est à la fois riche et cash. J’affectionne beaucoup le ton employé, mais je crois que vous l’avez compris. C’est le point fort pour moi de ce titre, car le dénouement m’a un peu perdue. C’est très tordu et un poil complexe à suivre.

Peut-être un peu stéréotypé et rocambolesque par moments, mais cela passe bien puisque je le reconnais, ce fut un moment livresque fort agréable.

Allez, pour la route deux autres citations qui m’ont faite sourire.

« Il prit un air évasif et me répondit avec toujours ce ton qui le rendait aussi franc qu’un âne qui recule. »

« Puis j’ai tenté de me remettre dans le bon sens. En effet, j’avais la tête dans le pâté, le pâté dans le cul et le cul en orbite autour de la Terre. »

Publicités

4 commentaires sur “Sombres héros

Ajouter un commentaire

    1. Tu peux effectivement frimer du fait de cette PAL qui rapetisse ^^
      Par contre, je ne sais pas toi mais moi j’affectionne les listes d’envies qui sont régulièrement enrichies, cela donne plein de pistes de lectures potentielles ^^

      J'aime

    1. Une Wish list est faite pour être alimentée voire même être la plus longue possible afin d’avoir toujours un florilège d’options et de pistes de lecture pour combler toutes nos envies du moment non 😉
      Avec joie Marine, c’est toujours un plaisir de jouer la tentatrice livresque ;p

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :