L’île des chasseurs d’oiseaux

couv57075279

Policier

Résumé :
Marqué par la perte récente de son fils unique, l’inspecteur Fin Macleod, déjà chargé d’élucider un assassinat commis à Edimbourg, est envoyé sur Lewis, son île natale, où il n’est pas retourné depuis dix-huit ans.
Un cadavre exécuté selon le même modus operandi que celui d’Edimbourg vient d’y être découvert. Sur cette île tempétueuse du nord de l’Ecosse, couverte de landes, où l’on se chauffe à la tourbe, pratique encore le sabbat chrétien et parle la langue gaélique, Fin est confronté à son enfance. La victime n’est autre qu’Ange, ennemi tyrannique de sa jeunesse. Marsaili, son premier amour, vit aujourd’hui avec Artair.
Alors que Fin poursuit son enquête, on prépare sur le port l’expédition rituelle qui, chaque année depuis des siècles, conduit une douzaine d’hommes sur An Sgeir, rocher inhospitalier à plusieurs heures de navigation, pour y tuer des oiseaux nicheurs. Lors de son dernier été sur l’île, Fin a participé à ce voyage initiatique, qui s’est dramatiquement terminé. Que s’est-il passé alors entre ces hommes ? quel est le secret qui pèse sur eux et resurgit aujourd’hui ? Sur fond de traditions ancestrales d’une cruauté absolue, Peter May nous plonge au cœur de l’histoire personnelle de son enquêteur Fin Macleod.
Fausses pistes, dialogues à double sens, scènes glaçantes : l’auteur tient le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.

Info : tome 1 de la trilogie Lewis

*************************************************

Ce que le ver Caro en pense :
en quelques mots griffonnés sur son carnet :

> l’AMBIANCE !!! : très population rustre et vile aux conditions de vie qui paraissent sordides
> l’atmosphère : pluvieuse, grise, humide, à l’odeur de tourbe, de mer & de fiente
> le climat : lourd, nuageux, sombre
> le lieu : une île d’Ecosse
>>> ces quatre points se rejoignent pour ne former qu’un en réalité, je le sais bien, mais c’est cet ensemble qui tient le livre

> passé & présent s’associent pour livrer leurs secrets
> le retour aux sources & la claque des souvenirs qui resurgissent
> une nécessité pour Fin que d’avoir ses flash-back et de prendre le temps de les méditer pour avancer dans sa vie actuelle qui n’est pas bien reluisante
>>> une quête personnelle aux allures de huit-clos quasi familial tant ces gens sont proches dans leur petite bourgade

> une enquête au second plan qui n’est pas en reste. En effet, elle va tirer son épingle du jeu sans pour autant être la star et surprendre réellement le lecteur

> de l’humain et des lieux plus que du meurtre et sa résolution

= un coup de coeur noir & oppressant

Publicités

14 commentaires sur “L’île des chasseurs d’oiseaux

Ajouter un commentaire

    1. Moi il m’était totalement inconnu jusqu’à ce que mon libraire me le mette dans sa sélection de suggestions pour moi. Comme quoi, on passe à côté de certaines choses mais bon en même temps les thrillers et autres polars ne sont pas les plus présentés sur le net :p
      Je serai curieuse de savoir ce que tu en penses.
      PS : je n’oublie pas Le vide que j’ai voulu me prendre au salon de Paris mais le prix m’a calmée rapidement quand même! Aie!

      J'aime

    1. Un conseil de libraire, hop me voilà le prenant et comme tu as pu le lire je ne regrette absolument pas ce craquage!
      J’adore leur design rouge & noir, ils sont à croquer effectivement et on est d’accord ils sont trop nombreux à nous faire les yeux doux ;D

      J'aime

    1. Il faut que je le lise est devenu le mantra de ma vie presque ;D
      Mais heureusement tous les titres pour lesquels je dis cela ne sont pas dans ma PAL c’est déjà ça LOL! En tout cas, sache que celui-ci si tu es en quête d’ambiance d’île sombre, ce sera ton homme 😉
      J’adore cette phrase, je vais me la noter, elle est tellement juste ^^

      J'aime

  1. Nouvelle découverte que ce roman grâce à toi ! Avec les huis-clos familiaux j’ai parfois du mal, mais visiblement il ne faut surtout pas que je m’arrête à ça, vu ton enthousiasme 😉 Liste d’envies alors, soyons téméraires 😀

    J'aime

    1. J’ai comme l’impression que ta Wish list ne va pas m’adorer longtemps vu comme tu la fais grossir en pensant par chez moi ;D
      Le truc de ce roman c’est vraiment l’ambiance : du pesant avec un passé empli de drames, du lecteur qui se sent frissonnant avec toute cette humidité due à la météo peu clémente des lieux, du sombre qui sue par tous les pores. Si c’est une atmosphère de ce type que tu recherches, tu seras servie ici 😉

      J'aime

      1. Avec joie 🙂
        Pourvu que tout se passe bien entre toi et ces livres apparus sur cette dernière par mon biais sinon elle risque de faire la tête LOL!
        Je te souhaite en tout cas d’aimer autant que moi les titres que tu notes grâce à moi ❤

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :