Les pécheurs

couv23421287

Fantasy

Résumé (source éditeur) :

Loin au-dessus de ce monde, la lumière d’Yssel, l’étoile protectrice de l’Humanité, faiblit dangereusement sans que personne ne s’en aperçoive. Sur Terre, les passions se déchaînent. Vaincus par les humains, les elfes se sont éteints. Mais en disparaissant, ils ont donné naissance aux lunarels, un peuple mi-humain, mi-elfe. Durement opprimés, les lunarels se mettent à rêver de liberté et d’indépendance. Une révolte gronde.
Dans le royaume d’Abhorn, le prince-servant Haert se protège des complots en éliminant ceux qui se dressent entre le trône et lui. Seule sa sœur Elvire tente de lui résister.
Célèbre et valeureuse générale, Moéva d’Arézar est poussée à l’exil malgré sa victoire décisive contre les Pillards Pourpres et le sacrifice des ses guerrières, les Dames d’Yssel. En route pour son dernier voyage, elle rencontrera Saerra, jeune lunarelle aux pouvoirs magiques prometteurs, qu’elle prendra sous sa protection. Lors de leur périple, les deux femmes se joindront au premier-chevalier Brilliân qui se rend en Outre-Ezar pour y mener une quête mystérieuse.
Dans les ruines de leurs cités maudites, les fantômes des elfes murmurent inlassablement vengeance. L’horizon change et bascule doucement vers des temps incertains.
Un antique danger menace.
L’humanité survivra-t-elle ? Qui parviendra à la sauver ?

Info : tome 1

le résumé présent sur Livraddict ne met pas du tout en avant le contenu de ce premier tome.


Remerciements :

Aux éditions La Bourdonnaye pour ce partenariat

*************************************************
Ce que le ver Caro en dit :

Un premier tome qui a le goût prononcé d’introductif, malheureusement c’est bien trop statique pour la lectrice qui se cache derrière mes

Certes, je n’ai pas passé un mauvais moment en compagnie de ce titre, mais j’ai à redire sur plusieurs points.

Primo : les longueurs, c’est mortel pour moi qui ne suis pas branchée descriptions. J’ai été servie en décors détaillés en tous genres et en informations qui n’avaient pas forcément d’intérêt pour moi. Je pense en particulier à l’annexe, avec une liste de personnages longue comme le bras qui est passé devant mes yeux sans les retenir ou même les faire réagir.
> J’ai souligné le moi, car cela reste bien propre à ma personne, à mes attentes et à mes préférences livresques.

Secundo : un manque. C’est paradoxal à ce que je dis au-dessus, mais ce que j’aurais voulu plus poussé ne l’a pas été. Ou sur le tard, trop tard ? Cela permet à l’auteur de garder des surprises sous le coude. Mais c’est à double tranchant, car cela rend le départ brinquebalant. L’univers n’est pas expliqué, il vit devant nous, s’ouvre en douceur, pétale après pétale, sans précipitation.
Exemple flagrant : qu’est-ce qu’un lunarel… Tu le sauras, mais pas de suite et ça, c’est dommage, je voulais les données de suite. Non, après, quand je m’agaçais déjà de ne pas savoir.
Tertio : les différents points de vue associés au rythme lent cité plus haut tuent le peu d’action qu’il y a. C’est mou, d’accord on pose les bases, mais je les ai trouvées mal amenées alors que le début partait sur un sacré rebondissement que j’ai adoré pour l’ambiance qui s’offre à nous d’emblée. Je me suis sentie prise en traître, comme si on m’avait promis du mouvement, mais que finalement il était préférable de s’asseoir, de rester zen en patientant… Ce n’est pas dans mon caractère. Dommage !
Bref, il y a matière à râler pour bibi.

Cependant, on peut aussi y voir de jolies choses, comme une poésie évidente dans le style.

Ou encore, un vrai désespoir, propre à chaque personnage important, car d’une forme différente, qui apporte une mélancolie, une couleur particulière à notre lecture.
Ces gens m’ont tous plu, ils ont tous leurs caractéristiques, leur but, leurs questionnements, leurs évolutions, j’aime beaucoup ce que j’ai entrevu.

La magie présente sous différents aspects me plaît également, le don de la princesse, les Maître-mort, le rôle des elfes…

Je crois que je n’ai pas pleinement intégré l’univers au final et que c’est pour cela que ce monde est flou dans mon esprit. C’est assez complexe et pointu pour la débutante en fantasy que je suis peut-être ? Ou juste trop statique pour être bien mis en place par mes neurones ?

Il m’a manqué les actes pour associer toutes les pièces découvertes ici. Tout est expliqué, mais presque platement : la religion, l’astronomie… Trop dense, trop riche, trop dicté, pas assez vécu, au final.

Des thèmes intéressants sont travaillés comme la discrimination, l’envie de se laisser mourir, ou au contraire la volonté d’exister. Tous nos protagonistes ont une pierre à apporter à l’édifice. On le sent, on le sait et on veut savoir comment chacun va se démarquer, quelle direction il va prendre…

Je me sentais de plus en plus investie, curieuse au fil des pages, car je sentais que cela allait bouger… Quand la fin est subitement arrivée… J’aurais voulu moins de terres et plus de bim bam boum. Je reste intriguée par la suite, par les futurs choix de l’auteur et par certains secondaires comme Sirén ^^

Publicités

9 commentaires sur “Les pécheurs

Ajouter un commentaire

    1. Elle est divine je trouve, elle dégage une réelle pureté à mes yeux.
      Du coup, j’avoue souhaiter que la deuxième soit aussi sublime et qu’elle ait un contenu à la hauteur de mes attentes. 😉

      J'aime

  1. Ahah du Bim bam boum que ça bouge direct, j’en connais un qui pourrait être parfait pour une débutante si t’as pas encore lu la Trilogie du magicien noir de Trudi Canavan (et pas les Chroniques qui se passent 20 ans après) y a de l’action de suite et les situations politiques, décors etc sont amenés au fur et à mesure qu’ils se présentent.

    Aimé par 1 personne

  2. Dès qu’il est question de fantasy, j’ouvre mes mirettes en grand ! Mais je prends malgré tout en compte tes petites désillusions et pense qu’il y aurait matière à râler pour moi aussi… Qui sait s’il croise ma route un de ces jours, je tenterai peut-être l’aventure ^^ Merci 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense qu’il y a bien plus palpitant en fantasy. Tout dépend au final de notre quête livresque du moment. Je sais que j’ai croisé de bons avis à son propos mais si tu tiques sur ce que je soulève je ne saurais pas t’encourager à te lancer. Tu as décidé d’un bon compromis, le à l’occasion me parait être un choix judicieux. ^^ On ne s’engage dans rien mais on ne se ferme pas totalement la porte.
      De rien, merci à toi de passer par chez moi & d’y laisser quelques petites griffes.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :