De l’autre côté du mur

couv2154376

Jeunesse

Résumé :
Pour Sibel qui se consacre entièrement à la danse, le quotidien est un perpétuel ballet. Pourtant, tout bascule le jour où son lien à l’Art est coupé : on l’isole de ses sœurs, on lui refuse l’existence qu’elle aime tant dans cette communauté composée exclusivement de femmes. En tâtonnant pour retrouver tout ce qu’elle a perdu, elle entend des rumeurs, découvre des secrets propres à bouleverser sa conception du monde.

Mais alors, si la vie n’est qu’un immense théâtre, pour qui Sibel danse-t-elle ? Et surtout, que se trame-t-il en coulisse ?

Peut-être cet étranger au sourire narquois qui se définit comme un « homme » et ne lui parle que de Science pourra-t-il lui apporter des réponses. L’aidera-t-il à franchir l’enceinte qui délimite l’univers qu’elle a toujours connu ?

Découvrez le mystère qui se cache là-bas, de l’autre côté du mur…

Agnès vous emportera dans un monde où il faudra réapprendre ce que signifie être humain, parfois pour le pire, mais aussi pour le meilleur.

Ce que le ver Caro en dit :

C’est un titre qui m’a vraiment surprise, dans le bon sens du terme. En fait, je suis étonnée de ne pas l’avoir vu fleurir un peu partout sur les blogs, car il s’agit d’une dystopie jeunesse qui a un réel potentiel.

Nous sommes dans un univers de départ où la gente féminine vit en autarcie, elles ont un « pouvoir » qui est en réalité une prédisposition à un art comme la danse par exemple pour Sibel, notre héroïne.
Elles ont interdiction de se toucher sauf qu’un jour, un drame va arriver et va avoir un effet domino. La réalité va s’offrir à nos yeux et nous révéler un monde bien plus complexe, bien plus violent.
Sibel va doucement mais sûrement voir ses œillères vis-à-vis de son mode de vie disparaître. Cet événement va faire ressortir son vrai caractère, à savoir une jeune fille avec des sentiments et une volonté d’aider, de lutter pour ce qu’elle croit être meilleur. Elle va énormément évoluer au fil de l’aventure qui l’attend, pour notre plus grand plaisir. Nous assistons à une véritable renaissance.
Bien entendu, on voit sur la couverture qu’il y a un garçon aussi dans l’histoire, cet aspect fait partie des découvertes que va faire Sibel. Leur rencontre va amener des réflexions à la fois drôles et justes. Un de mes moments favoris, je le reconnais.
Une troisième personne mérite que l’on parle d’elle, il s’agit d’Aylin, la meilleure amie de Sibel. Elle a un côté un peu fou qui m’a fait penser aux personnages d’Alice au pays des merveilles. C’est une jeune fille décalée dans cette réalité toute en rose power qui a d’emblée attiré ma sympathie de par ce côté « je ne suis pas trop pour être une princesse comme mes copines » ^^

Ce qui peut être un peu perturbant c’est que lorsque l’histoire débute, on tombe dans ce monde sans en connaître les règles, le fonctionnement. Nous sommes Sibel et du coup, le lecteur a besoin de temps pour apprivoiser ce qui apparaît au fil des pages.  C’est déstabilisant de prime abord, mais finalement n’est-ce pas une judicieuse façon de nous rapprocher un peu plus de notre personnage principal ? Je le pense en tout cas, car c’est ce qui s’est passé avec moi.

Le genre jeunesse fait que beaucoup d’événements sont « mignons », cependant on est dans une dystopie, les gars, et l’auteure ne compte pas nous offrir seulement de l’amour, de l’amitié et des Bisounours. Elle n’hésite pas à faire souffrir des gens, à les maltraiter pour nous faire prendre conscience des instincts primitifs des êtres humains. Ces derniers vont défendre ce qui leur semblent être la meilleure option sans prendre conscience des conséquences qui vont découler de leurs actes. Il y a un petit quelque chose de bestial qui tranche avec la jolie bulle aseptisée vendue au départ.

= Un ton délicat et doux pour une intrigue qui n’hésite pas à ruer dans les brancards !
Vous aussi, soyez curieux et allez découvrir ce qui peut bien se cacher de l’autre côté du mur…

Publicités

6 commentaires sur “De l’autre côté du mur

Ajouter un commentaire

    1. Je l’espère car je serais fort curieuse de voir si ton avis rejoint le mien 🙂
      Je n’en lis pas beaucoup non plus, j’ai de plus en plus de mal à apprécier, l’âge fait que je ne m’identifie plus aux personnages et que j’ai du mal avec certains caractères d’ados…
      Bisous.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :