Je sais qui tu es

couv17886336

Thriller

Résumé :
Trois amis s’embarquent dans une drôle d’aventure : retaper en plein hiver une maison abandonnée dans un village desert de la région des fjords, à l’ouest de l’Islande, pour la transformer en gîte estival. Chacun a des motivations très différentes pour s’imposer ce défi : Gardar y voit une chance de s’extraire de la spirale des dettes et de regagner l’admiration de sa femme, Katrin, qui l’accompagne par pure solidarité conjugale. Leur amie Lif les suit parce qu’elle y voit une chance de faire le deuil de son propre mari, récemment décédé. Tous trois ont une chose en commun : ils s’attendaient à être seuls.
De l’autre côté du fjord, la police fait appel à Freyr, un psychiatre brisé par la disparition mystérieuse de son fils, trois ans auparavant, pour éclaircir les circonstances troubles du suicide d’une vieille femme. Il ne s’attendait pas à ce que cette enquête le ramène à son drame personnel.

Ce que le ver Caro en dit :

Nous avons d’emblée une ambiance pesante grâce à de nombreuses informations : trois personnes vont habiter une maison qu’ils viennent rénover en hiver, sur une île inhabitée (idée étrange, je vous le concède). Des secrets évidents entourent cette demeure, s’ajoute le petit détail frissonnant d’une ombre aperçue. Il n’en faut pas plus à notre esprit pour s’emballer et il aurait tort de s’en priver vu la direction que va prendre l’intrigue.
tumblr_mclecx54171rzdq64o1_1280_large

Puis on change de point de vue, encore une fois l’alternance est au programme, la seconde trame mettant en scène un psychiatre. Ce dernier nous apparaît sur une scène de vandalisme dans une école où il fait la rencontre d’un drôle de petit garçon. La trame qu’il va nous offrir fait aussi froid dans le dos.

C’est là que l’on peut commencer à essayer de se persuader que non, on n’aura pas peur, qu’on est des durs à cuire… Mais bien sûr…
Garde bien au chaud cette absence de peur parce que cela ne va pas aller en s’arrangeant. Tu vas voir, le moindre bruit te fera faire des bonds tant un poids, une angoisse, prend place sur ta poitrine pour ne plus s’en ôter avant la dernière page. Cette fin préserve cependant l’aspect paranormal qui s’offre à nous et peut te permettre de cogiter et de flipper encore un petit peu. Ta seule certitude c’est que tu n’habites pas en Islande et que là, c’est vraiment une bonne chose !

Je n’avais pas fait de connexion entre les éléments présents et rien vu venir, je me suis immergée dans la trame, dans l’ambiance, pour ne découvrir la vérité qu’en même temps que nos protagonistes.

= Si tu es du genre à avoir une imagination débordante quand il s’agit d’étrange & d’enfant, vas-y, tu ne seras pas déçu du voyage qui s’annonce glacial et glaçant, mon ami.

1149689298

Publicités

8 commentaires sur « Je sais qui tu es »

    1. Si c’est le genre de sensation que tu souhaites vivre avec une lecture, celle-ci est idéale effectivement 😉
      Si tu te lances, n’hésite pas à me faire un petit coucou.
      De rien c’est avec grand plaisir 🙂

      J'aime

  1. je dois t’avouer que je n’ai lu que la fin de ta chronique,la conclusion, car je n’ai pas encore lu le livre, donc j’ai été à l’essentiel pour savoir si je devais le lire ou pas…
    et ouiiii 🙂
    b isous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s