Qui?

couv30172771

Policier & thriller

Résumé :
1994, Carpentras, résidence pavillonnaire du Grand Chêne. Un lotissement où tout le monde connaît tout le monde, calme et sans histoires. Jusqu’à ce jour de mars, où la petite Laetitia Doussaint, est retrouvée violée et assassinée dans les bois alentours. Crime crapuleux dont l’auteur ne sera jamais identifié.

2013 : Quatre hommes s’apprêtent à regarder à la télé l’émission  » Affaires non résolues « , dont le thème, ce soir là, est le meurtre de Carpentras. Quatre hommes hantés par l’affaire depuis ce jour où ils ont retrouvé le corps de Laetitia. Tous étaient voisins à cette époque, tous habitaient la résidence du Grand Chêne. Durant l’heure que va durer l’émission, avec son lot de questions et de révélations, ceux-ci se souviennent. Leurs épouses également. Certains secrets reviennent à la surface, des suspicions anciennes, des non-dits. Au terme de l’heure que dure l’émission, le voile sera levé. L’un de nos quatre hommes est en effet bel et bien le coupable du viol et du meurtre de Laetitia. Mais qui ?

Ce que le ver Caro en dit :

On ne va pas tourner autour du pot, je n’ai pas adhéré, j’ai même voulu l’abandonner plusieurs fois mais je me suis accrochée. Pas sûr que cela ait été une bonne chose car la fin m’a laissée de marbre.
En gros, j’aurais dû découvrir l’auteur avec un autre titre…

Un jeu de pistes est lancé, un meurtre a eu lieu il y a dix neuf ans, un reportage télé va en reparler. Le but : faire sortir le coupable de sa cachette. Enfin, façon de parler car il est bien au chaud avec sa femme.
Nous alternons les points de vue entre quatre couples potentiels et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ne sont pas des plus sympathiques. Tous pourraient convenir à ce qu’on apprend au fil du temps sur le tueur.

C’est là que cela se corse car, premièrement, je les ai tous détestés, je me disais « allez, pourvu qu’en fait il y ait une grosse bombe et qu’ils meurent, au moins je serais surprise… » Ben oui, parce que deuxièmement, le dénouement n’a eu aucun effet, je me suis dit cela peut être n’importe lequel je m’en carre ce sera du pareil au même. Il y a aussi un troisièmement, à vouloir trop nous faire tourner en bourrique, on ne devine plus rien du tout, on lâche l’affaire puisque on penche pour un, puis l’autre, puis non, mais si, et puis on a l’impression que de toute façon, l’auteur ne veut absolument pas que l’on trouve le coupable donc on abandonne.

Si j’étais maso (oui, je le suis un peu des fois mais pas ici), j’aurais presque envie de le relire pour voir si on pouvait en arriver à la bonne conclusion.

= Je ne renonce pas à Jacques Expert pour autant, je veux y croire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :