Dans les yeux d’une poupée

couv73775282

Thriller
327 pages chez Plon

Résumé :
Deux écorchés vifs.
Deux rêves de seconde chance.
Un regard pour renaître…

Provocateur, cynique et misogyne, Marc est affecté à la brigade des mœurs après un grave accident. Quand, dans le cadre d’une enquête, il croise la douce Barbara, le policier est troublé par son regard presque candide, touché par cette fragilité que partagent ceux qui reviennent de loin. Ému. Au point de croire de nouveau en l’avenir.

Mais il est aussi persuadé qu’elle est la pièce manquante, le pion à manipuler pour démasquer le psychopathe qu’il traque. Et s’il se trompait ? Le pire des monstres est parfois celui qui s’ignore, quand bien même il rêve sa vie dans les yeux d’une poupée…

Avis :
Marc fait partie de ces inspecteurs que j’aime d’emblée. Son arrivée sur scène met le feu aux planches, c’est spectaculaire et cela nous expose aussitôt son caractère déterminé et affirmé.
Son être m’a captivée dès le départ et cette fascination s’est amplifiée au fil de la lecture.

Barbara est tout l’inverse : femme-enfant adorant les poupées et craignant toujours le courroux de sa maman. C’est une personne totalement passive et spectatrice de sa vie que je n’ai pas aimée de suite. Après, elle s’ouvre telle une plante (plutôt carnivore) et le soin apporté à sa psychologie est bluffant.

Mais heureusement… ou pas, une poupée va envahir son quotidien et le bouleverser.
J’adore ce côté « objet possédé » qu’à ce petit être de porcelaine. C’est stressant et me rappelle mon pantin maléfique (cf la collection Chair de Poule) que j’idolâtre tant. Mais est-ce bien de paranormal qu’on parle ou de folie ? L’auteur travaille à laisser planer le doute jusqu’au lever de rideau.

Nous avons une alternance de points de vue, comme bien souvent. Un système qui fonctionne toujours, je trouve, et permet ici de voir les rôles s’inverser. En effet, Marc a énormément de fragilité en lui et Barbara, elle, peut s’avérer bien différente… Rire diabolique !

La relation qui va se tisser est monstrueuse et sublime, tout en sentiments et en soucis. Deux êtres broyés qui se découvrent dans une situation on ne peut plus difficile.

La révélation finale est à couper le souffle, comme le dénouement d’ailleurs. Du lourd à l’état pur.

imagesCAREPSKG
J’ai été clairement emballée par ce premier thriller signé Desjours et j’en reprendrai.

challe19

Publicités

6 commentaires sur « Dans les yeux d’une poupée »

    1. Et moi c’est un de ces précédents : Echo 🙂
      J’ai vu une très bonne chronique sur Tout pour plaire. J’attends de découvrir la tienne voir si elle converge dans le même sens.
      De mon côté, j’espère qu’en me plongeant dans Echo, je confirmerai ce ressenti qu’elle a un talent certain & que cela fonctionne entre nous. ^^
      Bisous.

      J'aime

    1. Je suis aussi heureuse de l’avoir apprécié 🙂
      C’est bien plus plaisant de se faire conseiller un livre et d’aimer que de devoir dire à la personne que cela n’a pas marché.
      Encore merci Anaïs!
      Bisous.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s