Le diable en gris

couv42937023

Horreur & fantastique
333 pages chez Bragelonne (dixième anniversaire)

Résumé :
Une jeune femme brutalement taillée en pièces dans sa maison de virginie… avec une arme vieille de cent ans. Un officier à la retraite éviscéré… par un assaillant invisible. Un jeune homme, les yeux crevés dans sa baignoire… puis bouilli vif. Qu’ont ces victimes en commun ? Quel être de cauchemar les a massacrées ? Le mystère s’épaissit lorsque la police, jusque-là impuissante, reçoit l’aide d’une petite fille qui semble être la seule capable de voir l’assassin. Mais pourront-ils capturer un tueur qui n’a peut-être jamais été humain ? Qui arrêtera le diable en gris?

Avis :
Petite scène charmante dans une ambiance pleine d’amour, qui vire au cauchemar sans qu’on ne comprenne pourquoi et surtout comment. Tel est le contenu du premier chapitre. Accrochons-nous moussaillon, cela risque de nous faire dresser les cheveux sur la tête, cette histoire. Enfin, pas à notre victime qui a perdu cette dernière…

Ensuite, nous faisons la connaissance d’un flic. On se dit « ok, schéma classique » :  on va le suivre dans ses investigations quant aux différents crimes qui vont arriver. Oui, mais pas que. Notre homme est torturé par son passé douloureux, comme beaucoup de personnages du genre, oui, mais cela va avoir une incidence sur ses recherches et pas des plus sympathiques. Il est lié à ce qui se passe et l’ensemble prend une tournure paranormale. Là, cela sort du lot.

L’ambiance est sanglante, pesante et surnaturelle. L’intrigue est rondement menée entre scènes frissonnantes, avancées et recherches. Notre histoire mêle Histoire américaine, légendes, cultes et religions. Ce n’est pas lourd, juste bien dosé afin qu’on soit curieux et fascinés par ce qu’on entrevoit au fil des pages.

Petit point négatif, notre homme est un coureur et une de ses maîtresses me sort par les yeux. Son comportement est limite crade, en fait. Ce n’est clairement pas un homme que l’on a envie de prendre sous son aile malgré ce qui est arrivé à sa femme… Ce côté du bonhomme m’a agacée, c’est dit.

La terreur promise est présente mais plus on lit, plus elle se fait moindre à mon goût. Le stress retombe comme un soufflé.

Les autres personnages croisés se fixent facilement dans notre esprit, ils ont tous des spécificités qui les rendent uniques et, pour certains, très attachants comme Sandra qui est handicapée.imagesCAREPSKG

Mes nuits n’ont pas été perturbées par ce livre qui me donne cependant envie de continuer à lire du Masterton et de voir le pire dont il est capable.

1398590926-challenge
challe19

 

Publicités

15 commentaires sur “Le diable en gris

Ajouter un commentaire

  1. Au début je pensais que c’était une BD à cause de la couverture ( mais non). La couverture est vraiment belle (j’aime bien le graphisme, il m’attire tout de suite). Pour l’histoire, elle me semble bizarre… Ou du moins, pas extrêmement mémorable après lecture de ton article. Mais je suis fan de la couv’ ❤ (j'adore les têtes de mort)

    J'aime

    1. Nous étions faites pour nous rencontrer, j’adore aussi ce motif ^^
      La couverture a été faite ainsi pour l’anniversaire des dix ans de Bragelonne, ils ont sélectionnés dix romans sortis à leurs débuts afin de marquer le coup pour mon plus grand bonheur puisque j’ai un sublime objet livre contenant une histoire plutôt bonne au doux prix de dix euros. On est pas mal 😉
      Je reconnais que j’ai craqué sur la couverture avant de m’intéresser au reste, même si je savais que Masterton était un auteur à découvrir aux vues de ses genres de prédilection. 😉

      J'aime

      1. Je ne savais pas du tout ^^ en tout cas, c’est une bonne idée (surtout s’ils font des livres aussi beaux =) ). Et puis, le prix est vraiment intéressant dit !

        Je comprends, si je l’avais vu en librairie je me serais aussi arrêtée devant juste pour le dessin. Il y a des bouquins comme ça, l’apparence est tellement attirante que tu ne peux pas ne pas l’acheter =)

        J'aime

  2. Je viens tout juste de le finir ! 🙂
    Je dois avouer que je m’attendais à avoir peur… je n’ai pas eu peur. L’histoire est un peu abracadabrante, elle par dans tous les sens, entre Santeria et passé douteux. Je n’ai pas réellement accroché à l’histoire, ni aux personnages, seule Cathy m’a plu…
    La plume ne m’a pas non plus séduite, j’avais parfois l’impression que l’on passait du coq à l’âne, que rien n’avait de sens, étrange comme lecture. Qui plus est, j’ai trouvé que l’auteur parlait toujours de poulet x) offrande de poulet, sandwich au poulet, poulet frit, ça m’a bien fait rire !
    En bref, je lirai un autre Masterton pour ne pas rester sur ce goût assez amer ^^

    J'aime

    1. J’ai été terrifiée dès la première scène, et je pense que cela a dû jouer sur le reste. Je me suis laissée porter par les délires de l’auteur sans analyser vraiment peut-être la cohérence.
      Dans les histoires du genre, j’ai l’impression que cela part toujours dans des trucs chelous aussi LOL!
      Ah oui?! Poulet, tiens cela ne m’a pas tilté.
      Je suis désolée de voir nos ressentis si différents 😦 mais c’est le jeu des goûts qui différent.
      Bisous.

      J'aime

  3. La première scène vaut de l’or mais l’idée de la santeria rend tout ça moins terrifiant je trouve…
    « Le portrait du mal » est mieux à mon sens, bien dégueulasse ! 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Elle est ignoble, une sacrée mise en bouche livresque 😈 Oui c’est vrai que niveau terreur c’était pas au top une fois le thème principal mentionnée.
      Je n’ai toujours pas réitéré Masterton mais je me suis pris un ebook pendant l’opération Bragelonne : Rituel de chair. Je note ta recommandation 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :