Central Park

couv64118401
Contemporain
392 pages chez XO

Résumé :
Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière…
… pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.
New York, huit heures du matin.
Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre.
La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.
Impossible ? Et pourtant…
Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ?
Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence…

Avis :
J’ai eu un peu de difficulté à entrer dans l’histoire, le départ est tellement ahurissant et improbable que c’est compliqué d’y croire.
Mais après une centaine de pages, on s’interroge sur la finalité. De plus, Alice commence à se dévoiler, les épisodes de sa vie sont tous empreints de détresse et de tristesse, ce qui nous rend compatissant face à sa manière d’être.

Gabriel, par contre, reste plus en retrait, on ne sait pas trop sur quel pied danser avec lui.

Puis on arrive dans la deuxième moitié avec des révélations qui donnent une nouvelle tournure aux événements, qui me plaît grandement.
Jusqu’au dénouement qui me casse mon délire et me laisse totalement ahurie et perplexe. Ça, c’est une idée cherchée loin derrière les fourrages qui n’est pas sans rappeler celle de Parce que je t’aime. Cependant, si cette dernière m’avait enchantée, là l’effet fut moins joyeux en moi.
Nous ne parlerons pas de la fin que l’on sent venir à quinze-mille kilomètres…

Par contre, c’est bien gentil de nous faire visiter New-York mais au bout d’un moment, trop de détails tue le décor et ralentit la progression (dixit la fille qui ne raffole pas des digressions sur les décors aussi, il faut dire).

Un bon livre commercial avec une histoire à suspense se déroulant dans une ville phare. Autrement dit : un roman qui plaît en masse pour ses péripéties et son accessibilité au niveau du style.

Publicités

30 commentaires sur « Central Park »

  1. Je trouve ton avis totalement réaliste et qui décrit parfaitement la plupart des romans du genre 🙂
    Alors, je ne t’invite qu’à une chose : passes vite à ta prochaine lecture ! lol

    J'aime

    1. Merci beaucoup Nina 🙂
      C’est vrai que les livres dits de gare suivent la même recette, ensuite c’est à nous de voir si on est réceptif ou non. J’avoue que pour couper un peu dans mes lectures plus « lourdes », cela me prend d’en attraper un, histoire d’arrêter de cogiter un peu à 100 kilomètres à l’heure & selon le roman cela fonctionne plus ou moins bien.
      L’avantage c’est que cela se lit vite donc j’ai pu rapidement passer à autre chose 😉

      J'aime

  2. Ayant lu plusieurs oeuvres de l’auteur et eu un coup de coeur pour L’appel de l’ange (mon tout premier Musso), je reste toujours sur mes gardes. J’en ai lu plusieurs et j’ai été déçue, j’avais du mal à finir. Je disais que c’était un de mes auteurs préférés par rapport à l’Appel de l’Ange… Mais si ce n’est que pour celui là, j’ai changé mon avis bien vite à présent.
    G.Musso aime l’Amerique, c’est pour cela qu’on voit pas mal de roman se dérouler la-bas et ainsi beaucoup de description.
    J’aime beaucoup ton avis, par contre, je ne sais pas si je vais le lire. 🙂

    J'aime

    1. J’ai également lu plusieurs de ses livres, d’ailleurs tout comme toi le premier qui était Parce que je t’aime s’est soldé par un coup de cœur. J’ai ensuite lu L’appel de l’ange que j’ai vraiment beaucoup aimé, mais ensuite cela a été de mal en pis.
      On se rend compte effectivement qu’il affectionne ce pays, c’est tout à son honneur d’ailleurs 🙂
      Mais cela reste « banal ».
      Merci beaucoup 🙂
      Je comprendrai que tu ne te lances pas, ne t’en fais pas 😉

      J'aime

      1. Rien que dans sa bio il le dit, donc on ne rêve pas quand on dit qu’il adore ce pays, oui.
        Oui, voilà ça reste « banal », j’ai pas eu assez de frissons dans mes autres oeuvres.
        Un jour peut-être, je me relancerai dans une de ses oeuvres, mais pas pour le moment. ^^

        J'aime

      2. C’est vrai que je ne me suis jamais penchée sur sa bio il faut dire.
        Ce n’est pas transcendant en soi effectivement.
        Si l’envie te prend, toujours suivre ses pulsions du moment 🙂

        J'aime

  3. C’est vrai que Musso a un côté très commercial et ça m’est arrivé de dire que j’aimais bien et qu’on me regarde genre « c’est pas de la littérature  » ^^

    J'aime

    1. Le problème je pense vient du fait que nous n’avons pas tous la même définition de la « littérature », c’est sûr que cela n’a pas grand chose à voir avec ce que l’on peut étudier en cours mais pour moi, le principal est de lire selon nos goûts, si Musso nous fait vibrer il n’y a aucun mal. 🙂
      Il m’a d’ailleurs offert un joli coup de cœur avec Parce que je t’aime & je le vis bien 😉

      J'aime

  4. de Musso, j’avais beaucoup aimé Et Après ? mais en tentant les titres suivants, je n’ai jamais retrouvé le charme du 1er roman que j’avais apprécié. Et ce qui me dérange le plus avec ses ouvrages c’est les fins prévisibles à des kilomètres ! Alors ça, c’est un truc frustrant … Donc, je vais passer mon tour sur celui-ci si le final se devine si facilement !

    J'aime

    1. Tu n’es pas la première à me dire que tu as aimé ton premier Musso, je fais d’ailleurs partie de ce « groupe » dirons-nous. Alors est-ce qu’une fois la découverte faite quant à cet auteur, le charme s’estompe et les intrigues retombent comme un soufflet?!
      Je me pose de plus en plus la question en parcourant un peu les chroniques sur ses romans.
      Je déteste les fins évidentes, c’est une solution de facilité je trouve. Par exemple pour les thrillers (encore & toujours eux ^^) c’est un point déterminant pour l’avis final donc je suis un poil tatillon sur cet aspect de l’histoire.
      Il a un sacré rebondissement dans son chapeau pour ce titre mais la finalité te saute au visage comme pas permis donc bon…

      J'aime

      1. Et bien pour tout te dire, j’avais trouvé Et Après est un roman que j’avais trouvé original et étonnant. Les deux suivants que j’ai lu m’avaient semblé déjà vu (comme des feuilletons l’après-midi à la TV, c’est le genre de film qui sont pas spécialement nouveaux ou originaux, ça passe le temps mais c’est tout) C’est l’effet sue m’ont fait ses titres suivants ! Alors maintenant quand je vois un titre de Musso, je m’enfuis XD (oui, c’est pas bien) mais j’aurais essayé !
        Donc, je comprends totalement ton ressenti 🙂

        J'aime

      2. J’ai eu le même ressenti sur Parce que je t’aime qui m’avait laissée bouche bée de par sa fin de ouf malade. Puis les suivants étaient moins surprenants dans leurs conclusions, exactement comme les Un jour, une histoire sur la six oui, c’est ça 🙂
        Ici, les dernières pages sont originales mais je n’ai pas adhéré totalement au délire de l’auteur.
        Ma belle-soeur m’a prêté Demain donc je le lirai mais après tchao Musso pour un moment. Enfin Guillaume parce que Valentin je dis oui, oui, oui ^^
        Je trouve notre nombre de titres suffisant pour avoir un avis global de l’auteur, faut pas pousser non plus, je ne vais pas tous me les faire hein 😉

        J'aime

  5. Je l’ai vraiment adoré pour ma part, dommage que ça ne soit pas passé avec toi :/ J’avoue que la fin est un peu waouh et qu’elle pourrait ne pas être crédible mais je trouve que le fait qu’il en soit tombé amoureux apporte cette crédibilité qu’il manquait, car l’amour fait faire un peu n’importe quoi non?

    J'aime

    1. Rassure-toi ce n’était pas non plus un calvaire, j’ai passé un moment lecture ni top ni désespérant, il m’a permis de couper entre des livres plus durs d’accès. Il a rempli son job en somme, je n’en attendais pas vraiment plus 🙂
      Je ne suis pas aussi optimiste en ce qui concerne les sentiments amoureux, cela doit être pour cela que je suis un peu passée à côté de ces révélations & de cette idée qui je reconnais est fort originale.

      J'aime

    1. Je ne les lis pas tous non plus, surtout que plus ça va & moi je suis séduite. Donc je vais attendre un long moment avec d’en lire un autre car il faut toujours suivre ses envies ^^
      Donc si la tienne t’attaque de plein fouet pour ce Musso, viens me le dire 🙂

      J'aime

  6. Non mais là ça ne va pas du tout, comment tu veux que je sois raisonnable, là… 😦
    il me tentait déjà, il me tente encore plus…
    ça va être dur d’attendre la version poche, du coup…
    bisous

    J'aime

    1. Ah non là je m’insurge, mon avis n’est pas aussi bon que celui d’Hématome donc je ne reconnais pas mes torts non mais! ;D
      Courage! Pense à tous ceux que tu as tout près de toi et qui te font les yeux doux afin que tu les lises.
      Bisous.

      J'aime

  7. Bof, celui-là ne m’enchante pas trop, Musso est trop Marketing je pense,ses livres peuvent être bien, mais j’ai comme un blocage avec cet auteur, de plus ton avis ne m’enchante pas trop…

    J'aime

    1. Je suis du même avis concernant cet auteur donc je ne vais pas tenter de te convaincre de te lancer, alors que moi-même je fuis en général ce genre de romans qui font trop parler d’eux.
      Ici, on me l’a prêté, j’avais envie de couper dans mes lectures « dures » donc il a répondu à mes attentes puisque cela se lit facilement mais je ne vais pas remuer ciel et terre en son honneur, c’est certain 😉

      J'aime

  8. Bon. Je me suis procuré ce bouquin car le résumé m’avait vachement intrigué, et il s’agira de mon premier Musso. J’espère que ma première expérience avec l’auteur sera concluante !

    J'aime

    1. J’adore ton « bon » en début de commentaire, un tout petit mot qui me fait sentir un minimum de détresse de ta part face à ma chronique. Mais rassure-toi, si l’histoire dès le départ te rend curieuse, cela peut clairement t’accrocher et te scotcher, surtout si c’est ton premier Musso.
      C’est mon sixième de l’auteur et je n’adhère plus, je trouve que ces livres sont tous faits de la même pâte et du coup cela manque de renouvellement à mon goût, nous sommes toujours dans le même schéma.
      Mais c’est souvent le reproche que l’on peut faire aux auteurs populaires, ils écrivent en respectant les attentes de la masse, il ne faut pas se leurrer.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s