Syngué Sabour : Pierre de patience

couv2777432

Contemporaine
155 pages chez P.O.L

Résumé :
Syngué sabour [sége sabur] n.f. (du perse syngue  » pierre « , et sabour  » patiente « ). Pierre de patience. Dans la mythologie perse, il s’agit d’une pierre magique que l’on pose devant soi pour déverser sur elle ses malheurs, ses souffrances, ses douleurs, ses misères… On lui confie tout ce que l’on n’ose pas révéler aux autres… Et la pierre écoute, absorbe comme une éponge tous les mots, tous les secrets jusqu’à ce qu’un beau jour elle éclate… Et ce jour-là on est délivré.

Avis :
Ce qui saute aux yeux dès qu’on débute cette lecture, c’est l’utilisation de phrases courtes, voire même d’un seul mot. Cela donne un style sec, direct, qui va droit au but et qui amplifie cette atmosphère lourde de souffrances et de détresse.

Aucun chapitre non plus, mais le texte est espacé et donc cela ne pose aucun problème de confort de lecture.

On est en compagnie d’une femme vivant dans un pays musulman en temps de guerre et qui se retrouve à veiller son mari. Ces moments à prendre soin de lui deviennent rapidement des monologues, on se rend compte que c’est son exutoire. Son mari ne pouvant réagir, elle commence à vider son sac. C’est très violent, on constate qu’elle a gardé beaucoup de choses au fond d’elle et ces dernières la rongent au quotidien.

Ici peu d’actions, tout est dans les non-dits qui rythment le livre. Ils lui offrent une vraie profondeur qui nous prend au cœur et nous dévoile une puissance, une volonté de la femme d’en finir avec tous ses secrets.

Petit mais costaud ce livre sur le couple, les devoirs et les obligations que cela impose d’être deux.

imagesCAREPSKG

Publicités

12 commentaires sur « Syngué Sabour : Pierre de patience »

    1. Je serai ravie de découvrir ton ressenti à son sujet. 🙂
      Je dois reconnaître que pour ma part je ne l’ai croisé qu’une seule fois sur la blogo mais elle a été décisive, la preuve 😉

      J'aime

  1. C’est vrai, tout est dans le non dit ce qui rend ce texte encore plus fort. Mais au final tu as aimé ou sympa mais peut mieux faire ?!

    J'aime

    1. Conclusion : je te remercie de tout cœur pour cette découverte dans laquelle je ne me serais pas lancée de mon propre chef et cela aurait été fort dommage car même si ce n’est pas un genre habituel pour moi, j’ai vraiment adhéré à ce petit livre. 🙂

      J'aime

      1. Ah mais non me remercie pas (j’ai rien fait d’exceptionnel genre je n’ai pas changé ta vie du tout au tout non plus XD) En fait, en lisant ta chronique je n’arrivais pas à savoir si tu avais vraiment apprécié ou si au contraire, c’était une lecture marquante mais à laquelle tu n’avais pas accroché d’où ma question ma chère Caro ^^

        Je suis contente alors de ne pas t’avoir fait perdre ton temps livresque 😀

        J'aime

      2. Si, si j’insiste parce qu’un peu quand même ;D
        Tu as eu raison de la poser car il est vrai que dans mon avis ce n’est pas franchement explicite.
        Sinon je ne t’explique pas, tu aurais entendu parler du pays LOL!

        J'aime

    1. Coucou 🙂
      Ce n’est pas le mien non plus à la base, cependant j’avoue que je suis toujours curieuse de découvrir la vie de couples en péril ou d’autres sujets se rapportant au quotidien des gens. On en ressort toujours enrichi je trouve.

      J'aime

    1. Je te rassure, c’est ce qui m’arrive aussi quand le livre a été primé, celui-ci fut l’exception. J’espère qu’il ne sera pas le seul d’ailleurs car du coup j’ai cette sensation de passer à côté de bonnes choses.
      Je pense cependant que les attentes entre ceux qui décernent des prix & nous sont bien différentes au final.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s