Le sang des morts

51jyODsCFSL._
Thriller
280 pages chez Lokomodo

Résumé :
Bienvenue à Vernais, un petit bourg balnéaire sans histoire… Sauf que les cadavres ont une fâcheuse tendance à s’y accumuler. Est-ce à cause de ce cadavre découvert noyé dans la piscine d’un notable local ? De ces tueurs russes venus d’on ne sait où ? De l’enlèvement de Félicien Faderne, un humble informaticien qui se retrouve captif d’une tueuse impitoyable ? De cette demeure abandonnée, vite surnommée « la maison de l’horreur », ou s’empilent les cadavres mutilés d’hommes, de femmes et d’enfants ? Lorsque la folie s’empare des hommes, personne n’en ressortira intact…

Avis :
Ce qui fait tout le charme de ce roman est son nombre important de personnages. On va sans cesse de l’un à l’autre, c’est un rythme sans temps mort. On a la sensation de vivre au cœur de leur ville en les suivant au fil des pages où ils se rencontrent, pour certains, pour une raison x ou y.
Le style est rapide, on a cette sensation de virevolter d’un lieu à l’autre, même si ce sont les actes qui sont le plus nombreux et qui dictent le rythme, les lieux ne sont pas en reste. On les entrevoit assez pour nous donner l’impression d’être les visiteurs d’une ville bourdonnante. 

Ils ont presque tous un petit quelque chose de bon qui nous les rend appréciables. Il faut bien quelques exceptions, nous ne sommes pas non plus dans un univers tout beau tout mignon. Ici il y a une grosse enquête de police avec des morts pas franchement jolis jolis.
Mais les protagonistes sont la vraie force de cette oeuvre, ils sont simples, j’entends par là qu’ils sont humains, comme vous et moi, ils sont vrais, aucun ne donne dans le trop, dans le surjoué, on sent une âme se dégager de leurs êtres.
Leurs rencontres, au départ nous semblent anodines, sans réelle importance pour la suite, et pourtant…
C’est finement joué de la part de l’auteur tous ces petits fils qui apparaissent et parsèment notre intrigue qui est la base de tout.

Je ne pense pas que l’on puisse deviner qui fait office de tueur. Il y a un ou deux indices tellement riquiquis qu’ils sont passés inaperçus, et le coupable n’était pas le centre de l’intrigue à proprement parler. Elle est certes le ciment du livre mais les protagonistes en restent le matériau principal à mes yeux. Ils y amènent tous une petite touche, des histoires personnelles qui m’ont plus emportée dans leurs méandres que les meurtres. Comme quoi, tout est possible pour la fan d’assassinats que je suis.
Le dénouement est surprenant au niveau de l’enquête, cela sort un peu du sentier battu du « combat final de base » et au niveau des personnages, cela se clôture sur des notes agréables.

L’équipe de flics m’a beaucoup plu, une vraie coalition existe et je trouve cela important. Ainsi l’enquête progresse et chacun y apporte sa contribution, cela change de l’enquêteur solitaire qui avance contre vents et marées.

J’ai passé un très bon moment en leur compagnie et leur évolution me convient donc,tout est bon pour moi.

Un petit mot sur mes préférés tout de même : Stan arrive en première position, un fils attentionné accompagné d’un fidèle compagnon, un homme sincère et toujours sur le qui-vive. Puis vient Walter, écrivain dans l’ombre au passé lourd qui est marqué par la souffrance. Et enfin Anne, une femme mystérieuse qui est un peu une drôle de dame au quotidien.

Des gens riches qui embellissent une atmosphère sombre à base de trafiquants et de cadavres.

Remerciements :
Au forum Have a break have a book ainsi qu’à la maison d’édition pour ce partenariat.

3

250836haveabreakimagesiacomabzr1

bannièreABC2014
challe19

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s