Marquée

couv56575421

Romance paranormale
Ebook chez Sharon Kena
tome 1

Résumé : 
Elle est insignifiante, mais elle le fascine. Il est le mal tapi dans l’ombre et pourtant elle lui fait confiance. Lorsque Julien découvre Klarye, il décide qu’elle sera sa proie, mais pas seulement, il l’approchera également comme un homme. Mais dans ce double jeu, le passé et les sentiments vont se mêler et Klarye passera de proie à protégée sans qu’il ne le veuille vraiment… L’amour peut-il vraiment naître d’un double jeu malsain ?

Avis :
Je ne sais par pas quoi commencer, il y a tellement à dire et ce n’est ici pas bon signe.
L’intrigue n’a rien d’original, de surprenant, on devine facilement les petits dénouements des rebondissements présentés, qui d’ailleurs n’épargnent pas Klarye.

Elle est pire que la demoiselle en détresse de base, que d’horreurs traversées (battue, violée, maltraitée, sur le point de mourir) à plusieurs reprises, soit elle a une poisse du feu de Dieu, soit elle passe pour une cruche profondément vide malgré son passé professionnel. Il faut dire que niveau réflexions personnelles on a déjà vu mieux…

Julien me plaisait bien au départ, mauvais à souhait, aucun sens moral, il est le Mal. Mais malheureusement il doit recevoir un concentré de Bisounours power parce que transformation il devient amoureux et limite se met à chanter la sérénade.
En parlant de chanter, le sang a cette chance ici, Twilight bonjour…

La mythologie vampirique est basique, rien de plus que ce que l’on croise d’ordinaire, aucun ajout bluffant, c’est dommage. Hormis ce principe de marque qui ajoute un poil de mordant… ou pas…

On note de nombreux problèmes autres tels que notre héros qui change de couleur de cheveux, blond foncé, puis brun et re blond. D’accord c’est une créature de la nuit,mais je ne pense pas que ce changement fasse partie de ses attributions.
Ou bien la petite servante brune qui a la chance de mourir deux fois et en plus pas des mêmes mains…
On y ajoute une relecture absente : « sa main de la celle de Julien » ou encore »pour apprendre en non pour ricaner »…

Klarye est une pauvre fille et Julien un faux méchant. On n’y croit pas un instant, et leurs ébats ne nous y aident pas, c’est cliché, avec un vocabulaire qui m’a fait rire : elle « suçote » et lui « vadrouille » d’un bouton à l’autre en s’abreuvant de nectar. Vous aussi cela vous donne envie ?!

Le style n’a rien pour marquer les esprits, puis j’ai eu cette sensation qu’après avoir écrit certaines choses qui pourraient être incohérentes, on nous sortait une explication d’un chapeau, afin de ne pas trop charger la mule…

C’est loupé, je ne retiens rien de cet écrit, c’est prévisible tout en étant totalement pas plausible.

Remerciements : 
Aux éditions Sharon Kena pour ce partenariat.

Publicités

2 commentaires sur « Marquée »

  1. Le résumé n’est déjà pas vraiment tentant, mais ta chronique m’a bien fait rire. J’avoue n’être pas tentée par ce genre de lecture, les vampires à la toilette ne sont pas mon fort, si en plus maintenant ils changent de couleurs de cheveux, où va le monde!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s