La voleuse de livres

couv12399913

Drame & historique
527  pages chez Oh éditions

Résumé :
Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s’est arrêtée. Est – ce son destin d’orpheline dans l’Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret… Celui qui l’a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres…

Avis :
 Ce livre m’a totalement déboussolée au final.  Je ne sais toujours pas si j’ai aimé ou non, ma seule certitude c’est que j’ai été émue, touchée, triste et heureuse en même temps.

Mais quelle histoire! C’est l’expression que me vient de suite pour ce roman. C’est empreint d’originalité, nous n’avons pas souvent l’occasion de nous voir conter une histoire par la mort elle-même… Surtout que celle-ci ici nous apparaît bien éloignée des clichés de la Grande Faucheuse, elle est poétique, réaliste et jamais ses paroles ne sont de mauvais goût.

On se retrouve à suivre les joies, les drames, la vie tout simplement d’une petite fille, Liesel, qui est un personnage extraordinaire, elle est attachante et en même temps on ne peut s’empêcher de la trouver étrange. C’est d’ailleurs un des maîtres mots pour désigner cette ambiance qui pèse tout au long de la lecture.

La mise en forme apporte une touche à cette atmosphère car elle est différente de ce que l’on a l’habitude de voir, pourtant elle n’apparaît pas décousue, sans ordre, non ce n’est pas cela, c’est une structure qui déroute tout simplement comme tout le reste.

Une oeuvre unique en son genre que l’on qualifie de nombreux termes mais aucun ne parait vraiment juste.

Le pouvoir des mots, c’est cela le thème…


Publicités

4 commentaires sur « La voleuse de livres »

    1. C’est un transfert de chronique Sky 🙂
      Plus j’y réfléchis et plus je me dis que ce livre n’est pas vraiment explicable, qu’il faut le découvrir pour comprendre de quoi il retourne tellement il détonne.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s