L’attentat

couv65077332
Contemporaine & drame
268 pages chez Julliard
tome 2

Résumé :
Dans un restaurant de Tel Aviv, une jeune femme se fait exploser au milieu de dizaines de clients. À l’hôpital, le docteur Amine, chirurgien israélien d’origine arabe, opère à la chaîne les survivants de l’attentat. Dans la nuit qui suit le carnage, on le rappelle d’urgence pour examiner le corps déchiqueté de la kamikaze. Le sol se dérobe alors sous ses pieds: il s’agit de sa propre femme. Comment admettre l’impossible, comprendre l’inimaginable, découvrir qu’on a partagé, des années durant, la vie et l’intimité d’une personne dont on ignorait l’essentiel? Pour savoir, il faut entrer dans la haine, le sang et le combat désespéré du peuple palestinien…

Avis :
On débute notre lecture sur un événement qui ne prendra tout son sens qu’à la toute fin du roman, ce n’est d’ordinaire pas un procédé que j’apprécie car au fil de mon avancée ce premier élément passe à la trappe et je ne cherche pas à élucider le mystère qui plane autour. Ici le résultat a été tout autre sur moi, je n’ai pas cessé de méditer à son propos et de chercher le sens qu’il avait. Malheureusement lorsque je termine le livre, je ne vois pas exactement le but de l’auteur, où il voulait nous emmener.

L’idée de cette intrigue menée à la première personne est intéressante et dans l’air du temps. Combien de fois ce genre de drames se produit de nos jours, beaucoup trop en effet. Cette volonté de nous proposer la quête d’un mari qui se sent bafoué m’attirait pour son aspect psychologique. Or on ne peut décemment pas se mettre à la place d’Amine et par moments ses réactions nous semblent exagérées, exaspérantes.

L’épaule sur qui se reposer qui lui est offerte est celle de Kim, une amie de longue date qui est très attachante, elle se veut protectrice et donne une réelle importance à leur relation. Elle n’est pas assez présente, j’aurais voulu plus d’images de cette bonté qu’elle offre sans compter.

Le rythme est traînant, on découvre une plume descriptive et singulière qui prend son temps et évoque le contexte politique et religieux d’Israël. Ce ne sont pas des sujets qui me ravissent, je suis une personne qui préfère rester extérieur à toutes ses discussions houleuses et ne s’intéressent pas du coup à ces deux sujets.

On relève quelques citations sublimes et très justes que j’ai pris plaisir à noter.

Je suis juste heureuse d’être arrivée à bout de cette histoire dont j’imaginais le contenu bien différent. Un drame que j’ai vécu comme étant sans aucun espoir.

 

Publicités

2 commentaires sur « L’attentat »

  1. Oh je te trouve sévère ! 🙂 Moi j’ai beaucoup aimée cette histoire, notamment pour l’aspect psychologique. Et parce que je n’ai pas ressenti d’accusations particulières vers tel ou tel partie. J’aime ce genre de point de vue.
    Je crois qu’un film en a été inspiré, mais je ne l’ai pas vu… J’ai trop peur que cela efface la proximité que j’ai ressenti avec les personnages du roman.

    J'aime

    1. Je ne suis pas connue pour faire dans la demi-mesure 🙂
      Amine ne m’a pas convaincue dans son rôle de mari, je ne sais pas il y a eu un couac et le contexte est trop présent pour moi qui n’aime pas du tout cet aspect. Mais effectivement les deux parties sont respectées et aucunement montrées du doigt, c’est savamment écrit.
      Je ne savais pas du tout pour le film, j’irai me renseigner et si à l’occasion il se trouve dans mon vidéo club pourquoi pas tenter le coup.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s