Certaines mettent les dents

couv51932979
Bit-lit
461 pages chez Milady
tome 1

Résumé :
Même si ma vie n’était pas particulièrement excitante, elle me convenait jusqu’à ce que les vampires de Chicago révèlent leur existence au public… et que je devienne l’un d eux. Aujourd’hui, au lieu de suer sur mon mémoire, j’apprends à m’intégrer dans une demeure remplie de vampires et à m’habituer à mes nouveaux pouvoirs. Mais un tueur est à mes trousses. Il se pourrait bien que ma difficile initiation à la vie nocturne ne soit que le premier accrochage avant la guerre… et il y aura du sang.

Avis :
Un premier tome introductif où l’intrigue est reléguée au second plan. Cela entraîne des longueurs car la hiérarchie des vampires est mise en avant, leur mode de fonctionnement est expliqué minutieusement, du coup par moments on voit le temps passer. On cherche et on attend qu’il y ait de l’action.

Les protagonistes sont typiques du genre. Merit est une jeune femme qui ne se laisse pas faire, qui n’hésite pas à prendre la parole pour rembarrer ses interlocuteurs et va à l’encontre de sa nouvelle condition de bête à crocs. Ce ne sont d’ailleurs pas les seules créatures surnaturelles présentes, on en a de toutes sortes mais leurs classes ne sont pas développées outre mesure dans ce premier opus.

Les mâles sont à croquer bien sûr, sinon cela ne fonctionnerait pas. Un triangle amoureux apparaît mettant côte à côte deux mecs que tout sépare : physique, comportement, … Deux teams donc pour nous jeunes femmes.

Elle a pour meilleure amie une femme un peu folle mais de bons conseils qui va nous réserver quelques surprises.

La pointe d’originalité, et encore elle est discutable, est le fait que notre héroïne n’est aucunement en accord avec son état, on ne lui a pas demandé son avis et de ce fait ses débuts sont sous l’étendard de la rébellion.

Le dénouement n’a rien de vraiment surprenant quand on y pense, enfin je ne me suis pas investie pleinement dans cette lecture, et à cause de cela l’étonnement n’était pas au rendez-vous. L’histoire n’est pas prenante pour moi à cause de l’absence de réels tensions et moment de suspens puisque les meurtres sont uniquement un élément qui s’ajoute à la trame principale, à savoir le système vampirique en fonction et leurs répercussions sur la ville des vents.

La toile de fond un brin politique n’était pas pas pour me charmer.

On note des touches d’humour dans de nombreuses réparties, c’est très bien géré et passe sans problème en laissant un petit sourire sur notre visage.

Rien de bien nouveau sous les tropiques de la bit-lit.

En LC avec Damien Boulevard Livresque : son blog

 STOP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s