Le lapin blanc

9782365401579_01_02

Bit-lit
138 pages chez Sharon Kena
tome 1

Résumé :
Section paranormale des forces de l’ordre de Lauriennas.
Suite à un étrange e-mail, Alice Royale, enquêtrice fraîchement libérée du Centre des Êtres Clonés, se rend dans une discothèque où Humains et Vampires se côtoient. Sa nature l’a dotée de facultés psi lui permettant l’immunité contre les attaques psychiques des créatures aux dents longues. Mais à peine a-t-elle accepté la mission qu’une autre se présente à elle… et son partenariat avec l’inspecteur Villard, spécimen masculin un brin chatouilleux et susceptible, risque fort de perturber la petite vie tranquille qu’elle menait jusque-là.

Avis :
Il y a des livres où un goût de trop peu se fait sentir. Cela a été le cas avec ce premier tome. De par sa petitesse, je ne me suis pas investie pleinement dans l’intrigue qui est trop rapide. Je me suis laissée porter par l’enquête sans chercher à comprendre où cela allait me mener.

Le dénouement fut une énorme surprise, cependant la vérité faite sur cette affaire, je ne suis que moyennement convaincue, plausible oui c’est certain, le fait de ne pas la vivre pleinement me fait me demander s’il n’y a pas d’incohérence. Mon ressenti est assez dur à exprimer au final.

Passons à Alice, notre enquêtrice à la section paranormale, elle-même n’appartient pas au commun des mortels, elle est une F.C. (femme clonée), un physique de femme banale qui se distingue par ses yeux vairon et son désir de ne pas les cacher nous fait apparaître son côté différent des autres clones qui font tout pour se fondre dans la masse. On ajoute à ceci son emploi parfait des sarcasmes et la naissance d’une petite rebelle ne fait pas l’ombre d’un doute.

Le fait qu’au niveau émotions elle ne connaît rien m’a donné la sensation de suivre un robot. Elle apprend à travers ses rencontres masculines les prémices du désir, de l’amour, c’est franchement drôle de constater sa pureté et sa naïveté sur les rapports homme femme.

La gente masculine est fort bien représentée par trois personnages bien distincts : Julius, Beleth et Villard, trois durs à cuire qui fondent pour elle. Malgré cela, le fait qu’ils craquent tous pour Alice est difficile à croire même si du coup on assiste à des scènes vraiment cocasses et rigolotes.
Un chouchou, les trois c est possible? 😉

J’ai beaucoup aimé la  plume de l’auteure qui est empli d’humour excellemment placé dans le récit.imagesCALSUO8P

Un premier opus avec des personnages savamment travaillés et une écriture qui donne le sourire.

STOP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s